Alvis Hermanis, The sound of Silence

Théâtre national de Chaillot, Salle Jean Vilar, du 4 au 6 mai 2011, 20h.

« Je suis d’un certain côté assez traditionnel. Je pense que les spectateurs peuvent pleurer et rire en même temps. C’est la leçon de Chaplin et des grands burlesques à laquelle le théâtre est fidèle, le seul art qui le soit sans doute vraiment. Car la scène est l’espace de l’éphémère. C’est pourquoi c’est un art si mélancolique, il est définitivement ancré dans l’Europe d’autrefois même s’il peut raconter des histoires d’aujourd’hui ». Alvis Hermanis, propos recueillis par Antoine de Baecque, 2008.

Nous sommes en 1966 et le duo américain Simon et Garfunkel signe The Sound of Silence, deuxième album gorgé de mélodies somptueuses. À partir de cette trame musicale, entre nostalgie et vérité, Alvis Hermanis raconte un autre temps, une mémoire partagée. Comme un écho à Long Life, une de ses créations où il contait le quotidien de retraités dans un appartement communautaire de Riga, The Sound of Silence reprend le fil de l’histoire, c’est à dire ces mêmes héros modestes, quarante ans plus tôt. On rêvait alors d’un bonheur collectif marqué du sceau d’une utopie. Un âge d’or que le théâtre d’Hermanis raconte, non sans distance : The Sound of Silence, bien que sans paroles, fait pourtant entendre sa petite musique, entre humour et désenchantement. Salué comme une réussite dès ses premières représentations, The Sound of Silence touche en plein cœur par son langage universel. Un théâtre à vif. Et à vivre. Philippe Noisette

Alvis HERMANIS /// Parcours

Alvis Hermanis est directeur artistique du Nouveau Théâtre de Riga depuis 1997. Il est aujourd’hui l’un des metteurs en scène les plus innovants de la scène théâtrale lettonne. Il a notamment reçu le prix prestigieux Young Directors Project pour sa mise en scène de la pièce Le Révizor Europe Nouvelles Réalités Théâtrales au festival de théâtre e Salzbourg (2003) et le IXème Prix(2007). Il a été récompensé par de nombreux prix dont le Prix Stanislavsky en 2008 (Moscou, Russie), nomination scène autrichien pour sa production théâtre étranger, le Nestroy Preis comme meilleur metteur en Eine Familie et le prix Konrad Wolf pour ses créations internationales.

Diplômé du département des arts dramatiques du Conservatoire d’Etat en 1988, Alvis Hermanis monte des créations théâtrales au Nouveau Théâtre de Riga depuis 1993. Les productions d’Alvis Hermanis jouent des différents styles et esthétiques du théâtre ainsi que des icônes culturelles de l’est et de l’ouest. Il crée des combinaisons originales à partir d’images et de symboles issus de différentes périodes culturelles et historiques. En plus des pièces mises en scène dans le style psychologique classique,  comme dans la pièce Hauser Mon Pauvre Marat (1997) ou Long Life (2003), il utilise le théâtre de marionettes comme dans la pièce L’histoire de Kaspar(2003) ou mêle différents supports et points de vue, By Gorky (2004). Dans ses pièces récentes, Alvis Hermanis explore les réalités quotidiennes : l’imaginaire des acteurs transforme les histoires de personnes réelles en prototypes expressifs de la société lettonne : Histoires Lettonnes (2004), Amour letton (2006), Grand-père et Marta de la colline bleue (2009), Lait noir, Ziedonis et Univers (2010).

L’aspect réaliste des productions d’Hermanis tend à le ranger dans la catégorie théâtre documentaire. Mais Hermanis ne documente pas la vie, (2009), il en propose sa version, il la crée de toutes pièces à partir des matériaux de la vie elle-même.

Les spectacles d’Hermanis ont été joués dans les principaux festivals internationaux : Edinburgh Festival (RU, 2006), Festival d’Avignon (France, 2008), Kunsten Festival des Arts (Brussels, Belgium, 2004, 2007),Wiener Festwochen (Vienne, Autriche, 2005, 2007, 2010) et bien d’autres encore.

Conception et mise en scène : Alvis Hermanis

Musique : Simon and Garfunkel

Scénographie, costumes : Monika Pormale

Photographie : Mara Brasmane

Extraits du film Self-Portrait d’Andris Grinbergs (Riga, 1972)

Avec : Guna Zarina, Sandra Zvigule, Inga Alsina, Liena Smukste, Iveta Pole, Regina Razuma, Jana Ciczele, Gatis Gaga, Kaspars Znotins, Edgars Samitis, Ivars Krasts, Varis Pinkis, Girts Krumins, Andris Keiss

Production The New Riga Theatre ////// Coproduction Spielzeit’europa / Berliner Festspiele

Sources : dossier de presse Alvis HERMANIS au Théâtre de National de Chaillot

Un commentaire Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud