BO de « Charlie’s angels 2 : les anges se déchaînent » : du fun et pis c’est tout 2 !!

Le 1er film avait posé des bases de divertissement assez haute, le 2nd volet les a repoussé : too much, plus drôle, plus délire, plus invraisemblable et plus sexy, McG n’a pas contenté les fans mais il a offert du fun en barre à grand spectacle et ma foi, ça m’a suffit. La BO, comme pour le précédent volet, est un mix de diverses influences, moins bidon de lessive que le 1er opus, moins classique mais toujours aussi entraînant. le track listing est d’ailleurs plus diversifié et malheureusement, bien incomplèt par rapport au film. Mais direction un monde merveilleux où il fait beau, les filles sont belles et où les mecs se font botter le cul avec le sourire.

Image de prévisualisation YouTubeOn attaque fort avec le duo PinkWilliam Orbit et le tonitruant « Feel good time« . Entraînant, avec un son elctro-pop pas désagréable (sample de « Fresh garbage« ) et qui bénéficie de la magnifique voix de Pink donc. Place au rock FM avec « Saturday night’s alright for fighting« , nouveau duo avec le groupe de (gentils) bûcherons canadiens de Nickelback accompagné de l’insupportable Kid Rock. Guitares vrombissantes et refrain hurlé pour un résultat qui vous pète les oreilles. Pas révolutionnaire mais bon… On change de registre avec « Rebel rebel » du grand David Bowie. Du vrai bon rock là pour le coup. Le groupe Electric six nous offre le sympathique « Danger ! High voltage« , morceau vaguement disco qui mélange les genres et qui se révèle parfait pour esquisser quelques pas. Retour au vieux rock FM avec « Livin’ on a prayer » du vétéran Bon Jovi (voir passage sur Aerosmith dans l’article précédent, c’est la même pour moi). Nouveau morceau sympa avec « Any way you want it » de Journey, bonne petite décharge punk qui envoie au niveau décibels.

Image de prévisualisation YouTube

Pour illustrer la sortie de l’eau de Demi Moore, il fallait bien ça : « Surfer girl » des Beach boys. Classique du genre, cette petite ballade nous offre une respiration bienvenue. Oui, car ensuite c’est le très 80’s « Working for the weekend » de Loverboy. Fun, bien rythmé avec ses synthés en fond et assez dansant, une bonne surprise. Plus connu, le génial « A girl like you » d’Edwyn Collins. Rien à redire, c’est une tuerie. Nouveau duo sauf que là, on change de genre avec « Nas’ angels… The flyest » qui réunit donc Nas et Pharrell Williams. Sonorités Bollywood, sample léché, encore de l’excellent boulot du leader de N.E.R.D. Nouveau morceau rétro avec « I just wanna be your everything » d’Andy Gibb, le 4ème de la fratrie (qui se l’est joué solo) et l’on reconnaît d’ailleurs le timbre de voix familial. Slow disco classique, classé n°1 aux USA à sa sortie quand même. Mais restez pour la suite, il y a encore du bon !

Image de prévisualisation YouTube

Natalie Cole d’abord avec « This will be« , chanson très gospel qui vous file une pêche d’enfer. Toujours pas fatigué, je l’espère car voiçi le grand classique de MC Hammer : « U can’t touch this« . Impossible de rester immobile sur ce morceau, vous avez envie de bouger dans tous les sens sur ce rythme infernal. On termine par un autre classique, 70’s cette fois, de la regrettée Donna Summer : « Last dance« . Là encore, tout le monde connaît, c’est excellent et on se déchaîne à nouveau sur la piste.

Image de prévisualisation YouTube

Voilà, mission accomplie, cette BO a remplit son office, à savoir nous faire danser sur des ryhtmes endiablés avec une sélection de chansons très différentes mais qui offre un final un résultat assez cohérent. On regrettera donc l’absence, entre autres, de « Who are you » (qui illustre l’hilarante parodie de la série « Les experts » qu’il y a dans le film), « Block rockin’ beats » des Chemical Brothers, « What a feeling » ou encore les 2 titres de The Prodigy : « Firestarter » et « Breathe« . Mais bon, le film était tellement riche de ce point de vue là… On se consolera donc avec la vidéo ci-dessous.

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud