La Compile bande-son de mon année 2011…

Amy Winehouse - © D.R

Chers lecteurs,
Les fins d’années sont souvent le temps des rétrospectives, des coups d’oeil dans le rétro, des bilans.

Loin de cela, moi j’avais envie de revenir sur ce qui m’a fait vibrer musicalement en 2011, pas que des nouveautés, pas que des parutions, non, réellement ce que j’ai écouté, entendu et aimé…

Cette liste sera exhaustive, puisque ce que je retiens ici est bien moins que ce que j’ai écouté, entendu ou aimé, le but étant de partager quelques trucs.
La bande son de ma life étant si étendue, si vaste, si éclectique, que je ne peux en quelques lignes tout vous livrer.

Sharon Jones & The Dap Kings ouvriront cette compile, parce que la Soul c’est bon et c’est meilleur à la sauce old school
Bien sûr les 2 premiers albums sont terribles, mais ma préférence va vers 100 days, 100 nights mais surtout I Learned the hard way, dont le titre que je vous offre est pour moi le meilleur des meilleurs de la grande Sharon.
Image de prévisualisation YouTube

Neon Bible des Arcade Fire a été pour moi un chouette compagnon, au boulot notamment quand la convivialité de l’open space devenait un frein à ma concentration, et que mon baladeur à la petite pomme me servait à « fermer la porte ». Le plus étonnant sera la découverte de ce clip du démentiel morceau (repris par Peter Gabriel dans son dernier album Scratch my Back) et monté par un certain jthelms sur le film Il était une fois dans l’Ouest et publié sur Youtube, pour mon plus grand bonheur et le votre j’espère.

Eels aura été pour moi une découverte, bien qu’existant depuis près de 10 ans.
Le titre ci-dessous n’est pas une reprise de Motörhead, bien qu’il paraisse sur le disque chanté par un Lemmy ayant fumé trop d’herbe… (on dit bye bye Carmen Electra et on écoute… )

Gossip reste pour moi LA référence du renouveau riot girl, les filles de Bikini Kill peuvent être fières de leurs cadettes.

Je me suis enivrée en écoutant Airbourne, et ce titre qui aurait pu être écrit par Joan Jett (herself…)

Je suis restée fidèle à Danko Jones, découvert à La Nef, Angoulême, il y a 10 ans, grosse claque.

Ainsi qu’à Jack White

J’ai dansé dansé avec Raphael Saadiq, car je reviens toujours à la Soul

… ou au ska pour moi des nécessités absolues, dans the Original Soundrack de ma vie

Mais avec tout ce que j’ai écouté, entendu, aimé, cette année, je vais évoquer ce qui a été mon plus grand bouleversement : la disparition de Amy Winehouse, qui malgré tout ce qu’on peut lire ou dire, a sorti un album génial.
Back to Black, je l’ai écouté en boucle, tout le long de l’année 2011.

J’ai regardé tous les clips que je pouvais, ses anciens morceaux:

Mais aussi ses reprises des Specials, ses lives foireux, ses duos avec Paul Weller, des mix ou mashup, comme cette perle…

Et dire que je n’aurais donc jamais la chance de la voir en vrai.

Après ce petit tour à l’intérieur de mes oreilles qui je l’espère ne vous aura pas trop barbé, je ne peux que nous souhaiter de continuer d’écouter, écouter et aimer encore toujours toujours plus de zik… et la partager.

Bonne fin d’année à tous !
By Bea

3 commentaires Ajoutez les votres
  1. ahhhhhh Amy notre amie à tous ou devrais-je dire à toutes !!! Comme toi béa, je suis une inconditionnelle, fan absolue, sans résistance.. et je pleure aussi de ne jamais la voir !
    Merci pour cette retro 2011.

    1. Comme tu as raison, notre Amy nous manque…un ami m’a dit qu’il avait adoré en concert, c’était énorme ça m’a donné encore plus envie, mais fi d’envie, je ne verrais non plus jamais Amy!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud