ODEURS

« A deux doigts du culte »

ODEURS – L’homme objet

Image de prévisualisation YouTube

D’aucuns vous diront que c’était juste une parenthèse clownesque pour musicos totalement allumés, que nenni René comme le susurre Céline de temps en temps.

La bande à « ramon pipin’s » alias Alain Raynal de son petit nom, était tout sauf des rigolos, il est vrai que des éléments à charges étaient présent et pouvaient semer le trouble.

Par exemple, les pseudos tendance surnoms de court de récréation comme « Alonzo canapelli ou Gérard Manjoué ou le fameux Eddyck Ritchell.

Odeurs – Astrid

Image de prévisualisation YouTube

Les chansons elles mêmes parodiques à souhait (toute la palette musicale y passe) pouvaient elles aussi mettre sur cette fausse piste. Enfin notons par ailleurs les déguisements et maquillages alambiqués et vous voilà en train de vous dire « qu’est ce que c’est que ces branques » ?

Ramon Pipin’s Odeurs Je m’aime

Image de prévisualisation YouTube

Nous pouvons noter qu’au départ de l’aventure dans les années 70, il n’était pas rare de trouver des groupes n’ayant pas une hygiène de vie recommandable et approuvé par le saint siège. Cela dit le 1er groupe « aux bonheurs des dames » (tout le monde se souvient de «  oh les filles ») indiquait déjà que les lésions étaient présentes et profondes !!

ODEUR – Sex Bazooka

Image de prévisualisation YouTube

Le groupe ODEURS est totalement à géométrie variable en terme de composition, mais ne vous y trompez pas les musiciens sont la crème de l’époque car provenant de groupes comme Magma ou ayant joués avec Didier Lockwood ou Stella Vander.

ODEURS – J’ai le mauvais goût dans la bouche

Image de prévisualisation YouTube

Cette origine multiple va leur permettre d’absolument tout caricaturer du disco en passant par le blues, la country, le rock,le punk , les chansons pops, la variété, et ils n’y vont pas avec le dos de la cuillère les gugusses. Les textes sont délirants et à mourir de rire, la musique la plupart du temps d’enfer !

Odeurs – J’fais des trucs fous

Image de prévisualisation YouTube

Tous les disques furent enregistrés au Studio Ramses à Paris de 79 à 83, ce fut donc court mais bon ! Leur dernier concert se fera le 6 mai 2008 au théâtre du rond point et là aussi on peut noter que  Zorg n’y était pas, honte à lui !

Les vendredis fériés, on peut tout péter !

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. « Gérard Manjoué » lol… Je connaissais le chanteur tragico-français « Gérard Manchié », qui chantait dans les 70’s « Il a le ver solitaire-euh », mais pas sa soeur de lait tel que tu nous la présentes ici. Merci !

Répondre à john warsen Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud