SEU JORGE

Seu Jorge mène la renaissance de la musique brésilienne depuis longtemps déjà, étendant son audience loin au-delà de l’Amérique du Sud et de l’image d’Épinal de la samba.

Seu Jorge and Almaz – Everybody Loves the Sunshine (2010)

Image de prévisualisation YouTube

Jorge Mario né  le 8 juin 1970, a passé son enfance dans les taudis du Rio de Janeiro, travaillant des petits boulots pour survivre. Durant son année de service militaire obligatoire, il apprend aussi à jouer du cornet dans un orchestre brésilien de l’armée .
(On croit rêver, capo Morales)

Seu Jorge – Tive Razao

Image de prévisualisation YouTube

En 1991, son frère âgé de 16 ans est tué par la police de Rio. Aux obsèques, il  rencontre Gabriel Moura, le neveu de saxophoniste brésilien Paolo Maura, qui consent à mettre Jorge en contact avec d’autres musiciens afin de former un groupe. Il passe les trois années suivantes à apprendre seul la guitare.

Seu Jorge – Pessoal Particular

Image de prévisualisation YouTube

Il adopte le nom Seu Jorge, Seu, abréviation de « senhor », qui veut dire aussi en Brésilien « vénérable ou honorifique ».

Seu Jorge Pretinha ao Vivo

Image de prévisualisation YouTube

Ce musicien autodidacte et accomplie de sa voix de baryton sombre et charismatique, capte l’attention immédiatement en nous embarquant sur ses propres flots rythmiques samba-rock.

Alors laissez vous aller si la route est longue, todo bem (bis)

naum to nada bem

Image de prévisualisation YouTube

Avec son inclination à reprendre superbement les chansons de David Bowie en portugais, il ouvre son spectre d’audience qu’ il étaye également dans la création de musique de films ou de séries brésiliennes populaires.

Life On Mars

Image de prévisualisation YouTube

Un jour peut être à la Rockchelle !

2 commentaires Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud