« Songs for the deaf » de Queens of the stone age : le concept du chef d’oeuvre.

Le groupe Queens of the stone age est issu de la séparation du groupe Kyuss et le chanteur Josh Homme en était le leader et il souhaitait malgré tout continuer dans sa voie. Après 2 albums appréciés de la critique mais un peu passé inaperçu, l’heure est venue de connaître la consécration. Le groupe a largement soldé son passif avec Kyuss et a déjà trouvé son courant musical. Le disque est un album-concept qui proposera entre les chansons des intermèdes du style des radios US de Californie, injectant ainsi une bonne dose d’humour. le titre : « Songs for the deaf« , chansons pour les sourds. Une bonne excuse pour monter le volume.

Image de prévisualisation YouTube

La 1ère piste est donc présentée par un faux extrait de radio assez drôle avant donc de proposer son riff rageur et son chant hurlé le tout à un rythme frénétique. L’album enchaîne après avec ce qui deviendra son single phare : « No one knows« . véritable bijou accompagné d’un clip démentiel et bien barré, le titre tournera en boucle sur MTV2. Avec sa ligne de basse très forte et son rythme particulier, la chanson rentre directement dans la tête et s’avère d’une efficacité redoutable.

http://www.dailymotion.com/video/x2v41e

Parfaite alchimie créatrice entre le bassiste Nick Olivieri et le chanteur Josh Homme, l’album enchaîne les titres sans forcer, variant les rythmes et confirmant leur rejet de toutes étiquettes (les chanteurs varient au fil de l’album, les sonorités aussi et les intermèdes permettent au tout de se suivre avec une fluidité incroyable).

Image de prévisualisation YouTube

Difficile de faire ressortir une piste en particulier mais j’ai un gros faible pour « The sky is fallin’ » mais j’aime bien toutes les pistes car elles proposent toutes quelques choses et possèdent des riffs variés, au son un peu crachotant et gras tout en ayant une sensibilité propre. Et puis il y a l’apport indéniable de Dave Grohl à la batterie sur l’album, lui qui a mis entre parenthèses son autre groupe, les Foo fighters, pour pouvoir être de l’aventure.

Image de prévisualisation YouTube

Malheureusement pour le groupe, Olivieri et Homme finiront par se brouiller et le talentueux bassiste finira par suivre sa propre voie. Le groupe bénéficie toujours d’un soutien critique assez assidu mais les ventes ne décollent plus. Il faut dire qu’il est assez dur de succéder à tel chef d’oeuvre qui a marqué le rock en général.

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. les albums Rated R et Lullabies to Paralyze sont aussi très très bons, avec les apparitions vocales et scéniques du magnifique Mark Lanegan…
    Bravo pour ton article Loïck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud