« L’opération diabolique » : un générique, deux génies.

Tweet Aujourd’hui un peu négligé par les producteurs et les différents créateurs qui œuvrent dans les produits audiovisuels, le générique tenait autrefois une place importante dans un film et était l’oeuvre de beaucoup de soin, en tout en ce qui concerne certaines grosses productions. Ainsi, certains noms de l’époque sont aujourd’hui considérés comme de vraies…

Continuer la lecture

Ennio Morricone mais sans western dedans !

Véritable institution dans le domaine de la BO, l’italien Ennio Morricone s’est fait connaître en donnant une nouvelle sonorité au western grâce aux films de Sergio Leone. Si ces différentes compositions sont admirables, révolutionnaires, sublimes et anthologiques, il est dommage de réduire un artiste aussi important et prolifique à quelques partitions. Oui, car le vénérable Morricone a composé plus de 500 partitions (!!) en plus de 60 ans de carrière (cinéma mais aussi TV, courts, docus), empilé les récompenses (près de 50) et vendus plus de 70 millions d’albums dans le monde. Une légende on vous dit.

Continuer la lecture

« Pet sounds » by The Beach Boys : la consécration.

Cet album est d’abord la conséquence d’une rivalité artistique entre le plus grand groupe du monde (The Beatles) et un autre, éternel outsider plébiscité par le public mais boudé par les critiques. La Brit Invasion est alors à son plus haut niveau aux USA et Brian Wilson, le leader artistique du groupe, décide de venir rivaliser sur le terrain du groupe de Liverpool. Et si rivalité il y a, il ne s’agit en rien d’une rivalité en carton comme maintenant (genre celle entre 50 Cent et ce bon à rien de Kanye West). L’émulation est permanente entre ces 2 groupes qui se respectent et qui rivalisent d’ingéniosité et de trouvailles pour épater l’autre. Ainsi, « Rubber soul » des Beatles inspirera « Pet sounds » qui lui-même influencera « Sgt. Pepper ». Bref, la compétition fera rage et permettra d’écrire certaines des plus belles pages de la musique.

Continuer la lecture

« Surfin’ Safari » de The Beach Boys : l’été est là !

L’été est officiellement commencé depuis quelques jours (oui, parce que dans les faits on attend encore) et quoi de mieux pour fêter ça que d’écouter The Beach Boys. 1er album du combo californien sortit en 1962, porte-étendard de la surf music et plus rafraîchissant qu’un pack de Coca. Affûtez vos planches, c’est parti pour un ride de folie !

Continuer la lecture

« You really got me » de The Kinks : les frémissements du hard rock.

A quoi tient une légende ? Parmi la multitude de groupe anglais voulant faire du rock au début des années 60, il y a donc ce combo composé de 2 frères (un au chant, l’autre à la guitare) appuyée par un bassiste et un batteur et qui répond au nom de The Ravens. Ils sont finalement signé en 1964 par un petit label, Pye Records qui va sortir leur 1er single, une reprise de « Long tall Sally » de Little Richards… qui ne rencontrera aucun succès. Le 2ème single subira le même sort et les dirigeants du label pensent à couper le contrat avec The Ravens (depuis rebaptisé The Kinks). Le groupe cherche son style, un style dur, rageux, sale a contrario d’une production propre et au son très pur. De rage, le guitariste Dave Davies lacère son ampli et enregistre dans la foulée le riff d’intro de « You really got me ». Le son est désaturé, sale, pénétrant. The Kinks a trouvé son style puis le succès (n°1 en UK, n°7 aux USA). La légende marche en avant vers 10 ans de triomphe. Grâce à une lame de rasoir.

Continuer la lecture

Story of The Who. Part 4

L’héritage du groupe est en effet colossal. Quand ils débutent, ils s’inspirent du rythm and blues américain (avec quelques sonorités jazzy) et durcissent le son du rock. Ils seront récupérés par les mods mais le groupe s’éloignera presque aussitôt du mouvement. On retrouve The Who dans l’ADN du punk, du hard metal et du rock des 70’s et de nombreux groupes (Deep Purple, Pink Floyd, AC/DC, Metallica, Led Zeppelin, The Stooges, Queen, Europe et j’en passe) en sont les descendants directs. Leur jeu scénique d’abord a révolutionné les codes en vigueur et de nombreux mouvements, styles vestimentaires, rituels ou excès sont depuis devenus une partie intégrante du genre. Ensuite, il y a la diversité musicale qui cloue sur place bon nombre de contemporains du groupe mais aussi de groupes actuels.

Continuer la lecture

Story of The Who. Part 1

Tweet Le rock en Angleterre, de ce côté-ci de la Manche (mais aussi de l’Atlantique), c’est les Beatles et les Rolling Stones. Mais le rock anglais, c’est aussi The Kinks, The Animals et donc The Who. Comme souvent, tout commence au collège avec la rencontre entre 2 musiciens soit içi John Entwistle (basse) et Pete…

Continuer la lecture

Just Kids de Patti SMITH

Tweet Ici pas question d’un CD, mais d’un très beau livre. Just Kids relate la relation entre Patti Smith et Robert Mapplethorpe fin des années 60 et début 70. Un couple mythique rock Roll mais pas que. Et c’est justement là que tout prend du sens. Patti arrive à New-York en 1967, et la première personne qu’elle…

Continuer la lecture