Evolutionary Minded The Legacy of Gil Scott-Heron

Tweet Un superbe « tribute » à Gil Scott-Heron sortira le 10 Septembre 2013, sur le label Motema Music. Sont réunis sur cet album Chuck D (Public Enemy), M1 (Dead Prez), Abiodun Oyewole (The Last Poets), Killah Priest, Bill Summers et Mike Clark (Headhunters), mais aussi Martin Luther (The Roots), Juma Sultan (percussionniste de Jimi Hendrix), Airto…

Continuer la lecture

BO de « Good morning England » : l’époque bénie du rock.

Sortit en 2009, le 2ème film du surdoué Richard Curtis narrait l’histoire de l’une des nombreuses radios pirates qui émettaient au Royaume-Uni au milieu des années 60, en réponse à l’interdiction par le gouvernement de Sa Gracieuse Majesté de diffuser du rock (ou alors limité à 45 minutes par jour sur la BBC). Ce qui était fort dommage car le genre explosait et un paquet de groupes se lançaient dans cet univers en friche, à grands coups de riffs ravageurs et de refrains ultimes. Et la BO est une magnifique compilation de cette époque très riche d’un point de vue créatif.

Continuer la lecture

Jake Bugg, Finley Quaye, et que la paix soit avec vous.

Tweet J’aime les voix dont le souffle pur traverse la pièce puis s’envole haut, très haut, dresse le cheveux timidement, en toute volupté. Nous maintient en apesanteur, juste à bonne distance de nous-même, sans trop nous bousculer. Le son harmonieux d’une corde pincée de manière élégante, le cliquetis de la baguette résonnant sur la cymbale, tendrement…

Continuer la lecture

The Cure – Three Imaginary Boys (1979)

Tweet The Cure « Three Imaginary Boys » (1979) Je souhaite vous parler aujourd’hui d’un « album culte », un album que beaucoup d’entre nous ont écouté encore et encore, pendant de longues heures, pendant de nombreuses années… Mais certains ne le connaissent peut-être pas encore. Certains ne sont peut-être pas très fan de The Cure, et bien c’est…

Continuer la lecture

BO de « Les seigneurs de Dogtown » : l’époque bénie du rock.

Le film « Les seigneurs de Dogtown » de Catherine Hardwicke, sortit en 2005, retrace l’odyssée des Z-Boys, surfers californiens (pléonasme) qui ont révolutionné la pratique du skate-board (ils en faisaient comme on fait du surf en fait). Produit par David Fincher (qui, à la base, devait le réaliser), le film est un biopic intéressant qui dresse le portrait d’une génération dorée mais qui s’est perdue dans les méandres d’un système qui broie ses idoles et qui exploite tout ce qui marche auprès de la jeunesse, quitte à n’y rien comprendre. Pour la BO, la réalisatrice texane choisit du rock 70’s d’époque (encore heureux que les Z-Boys n’aient pas officiés au milieu des 80’s sinon…). Et c’est du lourd !

Continuer la lecture