BO de « Sucker Punch » : la reprise comme credo.

Ah ça, on peut dire que Zack Snyder est un réalisateur qui divise. Accusé de n’être qu’un simple faiseur, assez doué, et d’enchaîner les adaptations d’œuvres reconnues en les dépouillant de leur moëlle (ce qui n’est pas tout à fait faux), le bougre draine aussi une solide communauté de fans. Il pensait bien, avec « Sucker Punch » et son scénario original, s’affirmer comme un auteur. Si le film n’est pas raté et constitue un moment assez fun, il confirme aussi les limites de son auteur. Mais dans son délire, il avait décidé d’accorder une importance particulière à la musique, manière de contrôler de bout en bout son oeuvre. Sa BO est en grande partie composée de reprises ré-arrangées par son complice Tyler Bates (un compositeur assez médiocre au style bourrin) et Marius De Vries (compositeur de « Moulin Rouge », référence assumée de Snyder). Un duo qui s’en sort pas mal dans cet exercice casse gueule.

Continuer la lecture

Pour l’amour de la musique : Jeff Buckley & « Grace ».

S’il y a bien une règle immuable pour un jeune artiste qui veut passer à la postérité, c’est de faire peu de choses et de mourir jeune, si possible dans des conditions tragiques. Jurisprudence James Dean. Des compliments pleuvent de toute part, votre nombre de fans se multiplient par 100, vous devenez la référence de toute une génération et votre nom est cité comme influence par des gens qui ne vous ont jamais vus de votre vivant. Bon, il faut honnête, cela ne marche que si vous avez quand même beaucoup de talent et que l’on regrette de ne pas en avoir profiter plus longtemps. Et comme une idole de ce genre ne vieillit pas, ça n’a pas le temps de devenir un vieux con (jurisprudence Jacques Séguela). Jeff Buckley est pour l’éternité un de ses artistes partit trop tôt.

Continuer la lecture

L’art de la reprise (part. 2)

Tweet Voici donc l’épisode 2 de notre série consacrée aux reprises. Cette fois encore, nous nous pencherons sur un album, le « Turn Ons » (G&D Records) de The Hot Rats, pour illustrer ce genre de productions musicales. Dans le cas de cet album sorti en 2009, contrairement à celui de The Jolly Boys chroniqué dans notre…

Continuer la lecture

L’art de la reprise (part. 1)

Tweet La sortie de l’album de The Jolly Boys intitulé « Great Expectation » (Wall of Sound) est l’occasion de lancer cette nouvelle et récurrente rubrique consacré à l’art de la reprise sur le Blog Zik. The Jolly Boys sont de vaillants septuagénaires jamaïcains qui chaloupent sur scène depuis les années 50 et comptent parmi les pionniers…

Continuer la lecture