Parabellum « Gratuit, 2 Morceaux En Moins »

Tweet Une très belle réédition de l’album culte des Parabellum « Gratuit, 2 Morceaux En Moins » (1986) , édité chez Archives de la Zone Mondiale vient de sortir en vinyl ! Si Vis Pacem Para Bellvm (si tu veux la paix prépare la guerre) Reposez en paix les gars ! Composition du groupe Anciens membres Stef Zen Xavier Mesa Roger « Schultz »…

Continuer la lecture

The H.O.S.T “Sound the Charge”

Tweet Cornaqué depuis peu à la promo par le camarade Pat Kebra (ex-guitariste du groupe Oberkampf), The H.O.S.T est un combo originaire de Marseille dont les deux mamelles préférées sont aussi bien le rock que le folk. Formé en 2006, le quatuor a connu une évolution tranquille tout en empilant les concerts et les expériences…

Continuer la lecture

Fews

Tweet L’hiver approche à grand pas et un des meilleurs moyens pas chers pour se réchauffer qui s’offre au rock critic fauché est bien celui d’envoyer bouler les attachées de presse tel le rédac-chef à lunettes noires étalon. NON ! Ce n’est pas vrai ! Le rock critic est gentil et s’entend bien avec tout…

Continuer la lecture

Frank Carter and the Rattlesnake

Tweet Si une personne commence la description d’une autre en utilisant dans l’ordre une litanie d’adjectifs comme petit, sec, nerveux et rouquin, nombreux seront les gens à penser qu’il s’agit là du sujet de la nouvelle chanson de Raoul Petite ; d’autres, les esprits éclairés, donc une infime minorité, penseront spontanément au génial Frank Carter…

Continuer la lecture

Géant Vert nouveau rédacteur blog-zik

Tweet Salut à tous, nous sommes très heureux d’accueillir un nouveau rédacteur au sein de blog-zik. Mais attention pas n’importe lequel. Parolier, écrivain et critique rock spécialiste de la scène punk-rock. Il a été le manager, parolier et le fondateur du groupe de punk français Parabellum, et a ensuite poursuivit une collaboration tout aussi régulière qu’agitée avec Les Rats. Il a…

Continuer la lecture

Alan Vega is not dead : « je t’adore baby »

Tweet En juillet dernier nous avons perdu une très grande figure de la musique : Alan Vega nous a quittés le 16 Juillet 2016 à New York et il serait bien d’en parler encore… un peu. Considéré par beaucoup comme le précurseur du punk-rock Alan Vega et son compère Martin Rev ont formé le groupe…

Continuer la lecture

CONCOURS FACEBOOK BLOG-ZIK.COM

Tweet CONCOURS FACEBOOK BLOG-ZIK.COM   FAITES TOURNER SVP ! Ami(e)s Rockers de tous poils, c’est l’heure de « l’Ecole des Fans de nos veilles stars préféré(e)s » Après avoir regardé la vidéo ! VOTEZ ! Sur la page Facebook suivante : www.facebook.com/pages/blog-zikcom – 1 – Blondie – 2 – Joe Strummer (The Clash) – 3 – Ian Dury…

Continuer la lecture

Coups de cœurs pour les fêtes

Tweet Allez attaquons les fêtes par la bonne oreille et du bon pied avec cette sélection toute personnelle mais qui devrait tout de même en contenter  quelques uns d’entre vous. Lost in the wind – belwil C’est quand on est au pied du sapin que l’on voit le bûcheron comme on dit au sahel. Mais…

Continuer la lecture

Interwiew THE SKINTS à la Sirène.

Tweet Champion! dadadadadadadadada a sound dead! a sound dead!… L’équipe de blog-zik a eu le plaisir de faire l’interview de Joshua Waters Rudge du groupe The Skints. Le concert était vraiment très bon, un groupe à suivre ! Enjoy it! Faites tourner svp. A sound dead! Stef, Carol & Rudy

Continuer la lecture

KAT ONOMA – Secret Story –

Tweet Blague à part, comme son nom l’indique, traduction littérale en Grec ancien (avant l’Euro) de Kat Onoma, est l’un des groupes rock français les plus importants de ces dernières décennies et pourtant un des moins connus. KAT ONOMA – radioactivity

Continuer la lecture

Re-play blessures par Gaëtan Roussel

Tweet Des semaines, des mois finalement que cet article trotte dans mon esprit encombré. J’ai vu un spectacle cet été qui m’a marqué, profondément, tant par la sensation magique de découvrir un vieil album définitivement intemporel, que par l’émerveillement d’une prestation scénique hors pair. Je reviens donc sans hésiter sur ma claque « live » Pas de…

Continuer la lecture

SANTANA & CO LIVE

Tweet Juste un petit retour pour le fun, sur, non pas Santana, el unico, mais sur les compagnons de route qui l’ont croisé au grès des  périodes musicales et qui n’en sont pas moins de  prodigieux musicos. Bon voyage, pour le volume j’ai fait chier la famille, donc pas d’hésitation, pump up. Santana – Savor/Percussion…

Continuer la lecture

J’étais au concert de The Who le 3 juillet 2013 à Bercy !!!

A l’occasion de leur venue à Paris pour leur tournée 2013, j’ai donc assisté au concert des mythique The Who pour la reprise de leur légendaire album opéra-rock « Quadrophenia » (plus quelques autres titres). Et pour le coup, j’ai pris une claque old school avec un show millimétré mais aussi furieux, virtuose, rythmé et d’une tranquille assurance.

Continuer la lecture

BO de « Good morning England » : l’époque bénie du rock.

Sortit en 2009, le 2ème film du surdoué Richard Curtis narrait l’histoire de l’une des nombreuses radios pirates qui émettaient au Royaume-Uni au milieu des années 60, en réponse à l’interdiction par le gouvernement de Sa Gracieuse Majesté de diffuser du rock (ou alors limité à 45 minutes par jour sur la BBC). Ce qui était fort dommage car le genre explosait et un paquet de groupes se lançaient dans cet univers en friche, à grands coups de riffs ravageurs et de refrains ultimes. Et la BO est une magnifique compilation de cette époque très riche d’un point de vue créatif.

Continuer la lecture

« Songs for the deaf » de Queens of the stone age : le concept du chef d’oeuvre.

Le groupe Queens of the stone age est issu de la séparation du groupe Kyuss et le chanteur Josh Homme en était le leader et il souhaitait malgré tout continuer dans sa voie. Après 2 albums appréciés de la critique mais un peu passé inaperçu, l’heure est venue de connaître la consécration. Le groupe a largement soldé son passif avec Kyuss et a déjà trouvé son courant musical. Le disque est un album-concept qui proposera entre les chansons des intermèdes du style des radios US de Californie, injectant ainsi une bonne dose d’humour. le titre : « Songs for the deaf », chansons pour les sourds. Une bonne excuse pour monter le volume.

Continuer la lecture

L’année Bowie !

Tweet Tous les médias, toutes les presses spécialisées parle de Bowie. Rocknfolk, Les Inrocks, Libé, Rolling Stones, NME…tout le monde en parle. C’est l’année Bowie. Alors nous, petit blog-zik, pour faire comme les grands nous allons vous en parler également.

Continuer la lecture

« Daydream Nation » by Sonic Youth : la claque !!!

Parmi tous les groupes indés de la Big Apple ayant fleuri dans les 80’s, la postérité retient surtout les Sonic Youth, véritable porte-étendard d’une jeunesse éprise de liberté en pleine vague reaganienne. Après plusieurs albums au succès confidentiel assortis de prestations scéniques dantesques, le groupe accédera enfin à une notoriété plus large en 1988 avec « Daydream Nation ». Des paroles enflammées, des riffs dévastateurs, une rythmique exceptionnelle pour une succession de titres tous plus intenses les uns que les autres.

Continuer la lecture

Birth Of Joy, les portes du passé.

Tweet La photo donne le là de ce trio, il faut encore noter que la filière hollandaise est toujours aussi prolixe, avec nos bataves en herbes des Birth of Joy, on peut ainsi apprécier et être heureux de pouvoir revisiter les sonorités d’antant. Birth Of Joy – Make Things Happen [

Continuer la lecture

Link Wray, le roi du FUZZ

Tweet Ce guitariste née en Caroline du Sud en 1929  (mort en 2005 à Copenhague) est le chainon méconnu du rock électrique,  il fut un des premiers bidouilleurs de grattes devant l’éternel, notamment il créa l’effet fuzz que vous reconnaîtrez facilement dans les morceaux. Link Wray – American Sunset

Continuer la lecture

« Pet sounds » by The Beach Boys : la consécration.

Cet album est d’abord la conséquence d’une rivalité artistique entre le plus grand groupe du monde (The Beatles) et un autre, éternel outsider plébiscité par le public mais boudé par les critiques. La Brit Invasion est alors à son plus haut niveau aux USA et Brian Wilson, le leader artistique du groupe, décide de venir rivaliser sur le terrain du groupe de Liverpool. Et si rivalité il y a, il ne s’agit en rien d’une rivalité en carton comme maintenant (genre celle entre 50 Cent et ce bon à rien de Kanye West). L’émulation est permanente entre ces 2 groupes qui se respectent et qui rivalisent d’ingéniosité et de trouvailles pour épater l’autre. Ainsi, « Rubber soul » des Beatles inspirera « Pet sounds » qui lui-même influencera « Sgt. Pepper ». Bref, la compétition fera rage et permettra d’écrire certaines des plus belles pages de la musique.

Continuer la lecture

The Cure – Three Imaginary Boys (1979)

Tweet The Cure « Three Imaginary Boys » (1979) Je souhaite vous parler aujourd’hui d’un « album culte », un album que beaucoup d’entre nous ont écouté encore et encore, pendant de longues heures, pendant de nombreuses années… Mais certains ne le connaissent peut-être pas encore. Certains ne sont peut-être pas très fan de The Cure, et bien c’est…

Continuer la lecture

« To lose my life » de White Lies : sous l’influence de Muse.

Ce n’est pas une critique mais plutôt un constat. Il est indéniable que le trio du Devon (Muse) a fortement influencé la scène rock internationale et forcément dans son propre pays. Le trio londonien White Lies est composé d’un chanteur-guitariste, d’un bassiste et d’un batteur. On retrouve les influences dans l’utilisation d’instruments classiques (violons, piano) pour un rendu spectaculaire, puissant et sensoriel, loin de la perfection mélodique de leurs aînés certes mais dans un style différent. Leur 1er album, « To lose my life », est une nouvelle démonstration de la grande diversité et de la grande qualité de la scène rock anglaise et s’impose comme un groupe à suivre.

Continuer la lecture

Tindersticks en live @ La Sirène de La Rochelle

Tweet Les Tindersticks n’échappent pas à la règle. Stuart Staples, leur chanteur guitariste, est bien ce leader au charisme solaire sur lequel l’histoire de la pop music a construit son modèle. Né en 1992 à Nottingham, Tindersticks peut revendiquer le titre de groupe anglais le plus élégant du royaume. La voix ambrée et brûlante de…

Continuer la lecture

Tito & Tarantula

Tweet Afin de bien commencer la rentrée, voici un petit groupe de rock mexicano, bien chaotique à souhait. Le leader Tito Larriva (chant et guitare), né à Cuidad Jarez ville frontalière avec les US, bien connu pour sa tranquillité, rejoint LA dans les années 70 pour former son premier groupe The Plugz tirant  plutôt sur…

Continuer la lecture

« Louise Attaque » de Louise Attaque : le rock de la scène.

Avant de prendre son nom définitif, le groupe crée par Gaëtan Roussel (chant et guitare) et Robin Feix (basse) s’appelait Caravage. Quand il est complété par un batteur (Alexandre Margraff) et un violoniste (Arnaud Samuel)… Pardon un quoi ? Oui, un violoniste. L’apport de cet instrument, et bien c’est une petite sonorité bretonne qui rappelle parfois le groupe Tri Yann. Toutefois, le groupe n’a pas de label et pour se faire connaître, il va écumer toutes les salles de concert possible avant d’édité son 1er album en 1997, après plus de 2 ans de tournées. Cette expérience de la scène va permettre au quatuor parisien de peaufiner tous les titres du disque et d’atteindre une espèce de perfection sur chacun. Le public répondra présent et le groupe battra quantité de records.

Continuer la lecture

BO de « Charlie’s angels 2 : les anges se déchaînent » : du fun et pis c’est tout 2 !!

Le 1er film avait posé des bases de divertissement assez haute, le 2nd volet les a repoussé : too much, plus drôle, plus délire, plus invraisemblable et plus sexy, McG n’a pas contenté les fans mais il a offert du fun en barre à grand spectacle et ma foi, ça m’a suffit. La BO, comme pour le précédent volet, est un mix de diverses influences, moins bidon de lessive que le 1er opus, moins classique mais toujours aussi entraînant. le track listing est d’ailleurs plus diversifié et malheureusement, bien incomplèt par rapport au film. Mais direction un monde merveilleux où il fait beau, les filles sont belles et où les mecs se font botter le cul avec le sourire.

Continuer la lecture

Les cheveux roses d’Alison

Tweet Il commence enfin à faire beau ? Attention, c’est pas encore les vacances. L’heure est plutôt au rangement des cahiers, au rendu des évaluations, à signer en bas à gauche SVP. On s’énerve pas, on enfile pas encore son maillot. On fait des bilans. Donc après quelques billets sur blog-zik, qu’est-ce qu’on retient de cette…

Continuer la lecture

BO de « Charlie’s Angels » : du fun et pis c’est tout !

La vague des adaptation 70’s a déboulé à la fin des années 90 et s’est poursuivit durant le début des années 2000 (avant de finir d’exploiter le filon et de passer aux séries des 80’s) Celui de « Charlie et ses drôles de dames » débarque à la fin de l’année 2000 avec un trio d’actrices sexy et derrière la caméra, un mec venu du clip, le sympathique McG. La BO qui accompagne le film (sortit 10 jours) se révèle assez hétéroclite, cumulant vieux tubes, morceaux écrit pour le film par des groupes réputés et quelques perles oubliées. Une BO de blockbuster hollywoodien en somme.

Continuer la lecture

Ugly Custard

Tweet Vieux motard que jamais Cet album fait partie des choses que l’on trouve par hasard au gré des rencontres fortuites ou de fouilles archéologiques minutieuses chez un disquaire azimuté grave. Ugly Custard – Babe I’m gonna leave you

Continuer la lecture

« Johnny B Goode » de Chuck Berry : ça c’est du rock !

Bill Haley avait lancé un genre avec « Rock around the clock », genre qui s’épanouira avec le plus célèbre des rockers : Elvis Presley. Si le rock demeure un genre essentiellement trusté par les blancs, il ne faut pas oublier qu’il tire ses racines du blues, musique essentiellement « noire ». Il est donc logique que certains afro-américains aient laissés leur empreinte sur ce genre musical, la musique n’ayant de toute façon pas de couleur, et Chuck Berry est assurément un sacré rocker. Il s’était fait connaître très largement avec « Maybellene » en 1955 mais c’est ce titre qui lui permet de passer à la postérité, notemment appuyé par une scène mythique d’un des films les plus populaire de tous les temps.

Continuer la lecture

Death In Vegas …

Tweet Groupe culte de la fin des années 90, Death In Vegas est un groupe anglais crée par Richard Fearless et Steve Helier remplacé par Tim Holmes, à la sortie du premier album Dead Elvis. Les anciens Dead Elvis – obligés de changer de nom à cause d’un américain, musicien et qui  se serait appellé lui…

Continuer la lecture

Zone Libre « pas vraiment le son des vacanciers »

Tweet L’été approche à grand pas mais je viens vous parler aujourd’hui d’un groupe qui propose une musique qui est très loin du son des vacanciers ! Zone libre n’est pas un groupe récent et leur dernier album date déjà un peu. J’ai cependant décidé de vous en parler aujourd’hui, car j’ai une gros problème…

Continuer la lecture

Pour l’amour de la musique : Jeff Buckley & « Grace ».

S’il y a bien une règle immuable pour un jeune artiste qui veut passer à la postérité, c’est de faire peu de choses et de mourir jeune, si possible dans des conditions tragiques. Jurisprudence James Dean. Des compliments pleuvent de toute part, votre nombre de fans se multiplient par 100, vous devenez la référence de toute une génération et votre nom est cité comme influence par des gens qui ne vous ont jamais vus de votre vivant. Bon, il faut honnête, cela ne marche que si vous avez quand même beaucoup de talent et que l’on regrette de ne pas en avoir profiter plus longtemps. Et comme une idole de ce genre ne vieillit pas, ça n’a pas le temps de devenir un vieux con (jurisprudence Jacques Séguela). Jeff Buckley est pour l’éternité un de ses artistes partit trop tôt.

Continuer la lecture

I Wanna be your dog : standard revisité

Tweet L’original est interprété par l’Iguane, Iggy pop et The Stooges, mais ça ne nous empêche pas de revisiter d’autres versions. Allez, tour d’horizon. On démarre avec l’original, un son punk, fort, brutal sans concession : The Stooges en 1969 The Stooges – I Wanna Be Your Dog

Continuer la lecture

Punks not dead, the Bots!

Tweet « We are The Bots ! » The Bots c’est un duo Punk-Rock des plus atypiques composé de deux frangins californiens, Mikaiah et Anaiah Lei respectivement 18 et 14 ans ! Les gamins sont carrément impressionnants ! Ils dégagent une énergie d’enfer (en live notamment) et délivrent un rock/blues/punk ou blues/rock/punk (comme vous voulez) des plus…

Continuer la lecture

« You really got me » de The Kinks : les frémissements du hard rock.

A quoi tient une légende ? Parmi la multitude de groupe anglais voulant faire du rock au début des années 60, il y a donc ce combo composé de 2 frères (un au chant, l’autre à la guitare) appuyée par un bassiste et un batteur et qui répond au nom de The Ravens. Ils sont finalement signé en 1964 par un petit label, Pye Records qui va sortir leur 1er single, une reprise de « Long tall Sally » de Little Richards… qui ne rencontrera aucun succès. Le 2ème single subira le même sort et les dirigeants du label pensent à couper le contrat avec The Ravens (depuis rebaptisé The Kinks). Le groupe cherche son style, un style dur, rageux, sale a contrario d’une production propre et au son très pur. De rage, le guitariste Dave Davies lacère son ampli et enregistre dans la foulée le riff d’intro de « You really got me ». Le son est désaturé, sale, pénétrant. The Kinks a trouvé son style puis le succès (n°1 en UK, n°7 aux USA). La légende marche en avant vers 10 ans de triomphe. Grâce à une lame de rasoir.

Continuer la lecture

Who are The Kills ?

Tweet Jamie Hince et Alison Mosshart, duo anglo-américain surgissant de la scène rock, sulfureux et magnétique, esthétique et érotique sont pour 4 dates en tournée en France. Demain mardi 8 mai, allons à leur rencontre à La Sirène, scène alternative et rock de Charente-Maritime, à La Rochelle. Merci.

Continuer la lecture

« Raw power » de The Stooges : le hurlement de l’Iguane.

Après 2 albums et et des tournées mythiques, le groupe The Stooges était en pleine déliquescence à cause des multiples abus de ses membres. Virés par leur maison de disques, le combo était donné pour mort. Iggy Pop rencontra David Bowie (aka Ziggy Stardust à l’époque) en 1971 et ce dernier l’emmena, lui et le guitariste James Williamson à Londres pour trouver de nouveaux musiciens. Déçu par les multiples candidats, Pop décida de rappeler les frères Asheton : Ron glissa à la basse quand Scott retrouva ses baguettes. A 4, sous la surveillance de Bowie, le groupe se relance et change de nom : Iggy & The Stooges. Le nom change mais le son évolue. Vers quelque chose de plus brutal. Vraiment brutal.

Continuer la lecture

Play list post 1er tour …

Tweet Un candidat, un morceau. Parfois, c’est pas simple ! Au surlendemain du 1er tour des élections présidentielles, mon humeur vagabonde toujours, dépitée par certains compatriotes qui auront confondu beuglement et rassemblement du vrai peuple, celui des couleurs, de la diversité et de la différence. Je m’interroge sur l’humeur des candidats… Sont-ils stressés (les finalistes),…

Continuer la lecture

BO de « Les seigneurs de Dogtown » : l’époque bénie du rock.

Le film « Les seigneurs de Dogtown » de Catherine Hardwicke, sortit en 2005, retrace l’odyssée des Z-Boys, surfers californiens (pléonasme) qui ont révolutionné la pratique du skate-board (ils en faisaient comme on fait du surf en fait). Produit par David Fincher (qui, à la base, devait le réaliser), le film est un biopic intéressant qui dresse le portrait d’une génération dorée mais qui s’est perdue dans les méandres d’un système qui broie ses idoles et qui exploite tout ce qui marche auprès de la jeunesse, quitte à n’y rien comprendre. Pour la BO, la réalisatrice texane choisit du rock 70’s d’époque (encore heureux que les Z-Boys n’aient pas officiés au milieu des 80’s sinon…). Et c’est du lourd !

Continuer la lecture

Un titre à emporter sur une île déserte

Tweet « Ha! ha! famille nombreuse / Famille heureuse / Quand on est frère et sœur / Ha! ha! c’est le bonheur / On a du cœur / Quand on naît frère et sœur. » Les Négresses Vertes Blog-zik c’est un joli projet, un blog qui parle musique et de tout ce qui est lié : pochette d’album, artistes neuf ou d’occasion, B.O., concerts,…

Continuer la lecture

Story of The Who. Part 4

L’héritage du groupe est en effet colossal. Quand ils débutent, ils s’inspirent du rythm and blues américain (avec quelques sonorités jazzy) et durcissent le son du rock. Ils seront récupérés par les mods mais le groupe s’éloignera presque aussitôt du mouvement. On retrouve The Who dans l’ADN du punk, du hard metal et du rock des 70’s et de nombreux groupes (Deep Purple, Pink Floyd, AC/DC, Metallica, Led Zeppelin, The Stooges, Queen, Europe et j’en passe) en sont les descendants directs. Leur jeu scénique d’abord a révolutionné les codes en vigueur et de nombreux mouvements, styles vestimentaires, rituels ou excès sont depuis devenus une partie intégrante du genre. Ensuite, il y a la diversité musicale qui cloue sur place bon nombre de contemporains du groupe mais aussi de groupes actuels.

Continuer la lecture

Story of The Who. Part 3

Le déclin du groupe commence donc peu après la sortie de « Quadrophenia ». Townshend est frustré et se venge sur la matériel (en coulisses) et la tournée se poursuit mais l’album dans sa totalité ne sera jamais joué après ça. L’autre souçi, c’est Keith Moon. Quand en 1973, on lui propose de prendre une nouvelle drogue en vogue, ce frappadingue prend une double dose (par pur fanfaronnade) et s’écroule au milieu du concert. Townshend n’appréciera que modérément et les 2 jours que la batteur passera immobile et muet seront un enfer à cause des sarcasmes du guitariste. Le groupe sort « The Who by numbers », un album qui reprend toutes les vieilles ficelles du groupe (les synthés sont de plus en plus présents) et seuls quelques titres nous rappellent les standards passés. Le public suit toujours mais la critique un peu moins. Les concerts sont moins fréquents car le groupe travaille sur l’adaptation cinéma de « Tommy » mais le groupe garde une grosse cote d’amour.

Continuer la lecture

Story of The Who. Part 2

La scène, c’est le lieu d’expression dans lequel le groupe se révèle le plus car le rock est avant tout vivant. Là où les autres groupes sont plus destroy en coulisses que sur scène, The Who fait les 2. En Angleterre, leur réputation n’est plus à faire, surtout dans un pays réputé pour ses règles de bienséances (ce qui contre-balance, et explique sans doute aussi, les nombreux artistes contestataires que le Royaume a engendré). Parmi les nombreuses prestations scéniques, on pourra retenir celle de Monterrey et le fameux duel de guitaristes entre Pete Townshend et Jimi Hendrix, qui est avant tout une histoire d’égo : le sort décida du groupe qui devait passer en 1er et il désigna le quatuor londonnien. Hendrix lança alors à Townshend « Je vais tout envoyer ». alors l’anglais décida que lui aussi, il allait donner le maximum. Une nouvelle preuve de l’arrogance et du fort caractère britannique. Ils furent aussi de la partie à Woodstock et rassemblèrent (avec Miles Davis, Hendrix et d’autres) 600 000 personnes sur l’île de Wight en 1969 et 1970.

Continuer la lecture

Rock Report : Lescop

Tweet La course effrenée de Lescop continue, Petit Poucet Pop égrainant dans sa course folle, des rimes. Non content d’être programmé qutodiennement sur les grandes ondes, chroniqué à France Inter, à Libé, Têtu, dans le top de Technikart, le Stool Pigeon, Musique Info… Il enchaine les plateaux télés et sa programmation concert démarre à pleine…

Continuer la lecture

Story of The Who. Part 1

Tweet Le rock en Angleterre, de ce côté-ci de la Manche (mais aussi de l’Atlantique), c’est les Beatles et les Rolling Stones. Mais le rock anglais, c’est aussi The Kinks, The Animals et donc The Who. Comme souvent, tout commence au collège avec la rencontre entre 2 musiciens soit içi John Entwistle (basse) et Pete…

Continuer la lecture

Rock Report : Fantastic Nobody

Tweet Après un passage remarqué à La Sirène, à La Rochelle, et dernièrement au Nouveau Casino à Paris, Fantastic Nobody, groupe parisien dont deux anciens membres d’Asyl font partie, enchaîne une série de concerts sur la capitale. « Fantastic Nobody, c’est la rencontre entre une plasticienne voyageuse et deux musiciens issus d’un groupe de rock. De…

Continuer la lecture

« The golden age of grotesque » de Marilyn Manson : bienvenue dans le cabaret du Diable.

Après avoir achevé sa trilogie sur l’Antichrist avec fureur mais également sans convaincre les fans, Marilyn Manson fait une petite pause. Durant cette dernière, il vire le fidèle Twiggy Ramirez (remplacé par Tim Sköld) et signe la BO du « Resident Evil » de Paul W.S. Anderson. Son nouvel album paraît donc le 13 mai 2003, et pour cela, il s’est inspiré de différents courants : le grotesque, l’art dégénéré, Oscar Wilde, Peter Pan et l’expressionnisme allemand des années 20-30. Bref, il nous a fait du Manson tout craché. Mais il a aussi fait son meilleur album depuis « Antechrist Superstar ».

Continuer la lecture

TOM SCOTT « l’inconnu du LA. Express »

Tweet Ce nom ne vous dit certainement rien du tout, pourtant c’est un plus grand musicien de jazz-rock des années 70. Le seul moment où il aurait pu croiser votre route, cela aurait pu être sur le générique original de « Starcky & Hutch » avec « Gotcha ». Tom Scott Uptown And Country

Continuer la lecture

Mezmerize/Hypnotize : le diptyque énervé de System of a Down. Part 2

Voilà le 2nd volet du diptyque du groupe américain System of a Down : « Hypnotize ». Il sort 6 mois après « Mezmerize », le 22 novembre 2005 et il est précédé du single « Hypnotize » (sortit lui le 14 novembre). Mais l’album s’ouvre avec une piste toute autre : « Attack ». Et là, on est directement dans un style ultra-pêchu avec une intro trépidante. Le couplet calme le jeu ensuite mais c’est pour mieux repartir avec un pont speed et un refrain frénétique. La guitare se la donne à fond, la batterie et la basse suivent le rythme comme ils peuvent et le flow de Serj Tankian assure toujours, sans parler des lyrics enflammés. La chanson se conclue sur un riff de marteau et un ultime refrain monstrueux. Le ton est donné, place à « Dreaming ». Là, on retrouve un morceau plus dans la veine du 1er album. Alternant rythmique de fou furieux et plages calmes, voilà une piste agréable, qui symbolise parfaitement le style du groupe, inclassable et aux influences diverses et variées. Puis arrive laa délicate intro de « Kill rock’n’roll » qui était le 3ème single de l’album. Là encore, on est dans du pur SoaD, énergique, expéditif et au rythme saccadé tout en étant musicalement très riche. On enchaîne avec « Hypnotize » avec là encore une intro très douce sauf qu’içi, il y a une petite montée de rythme qui nous annonce du neuf. Le chant s’installe soutenu par une bonne rythmique et le duo de voix fonctionne là encore très bien. Les lyrics sont toujours aussi mortels et la diversité des mélodies contentent nos oreilles. Que ça fait du bien d’entendre du metal de cette qualité !

Continuer la lecture

Mezmerize/Hypnotize : le diptyique énervé de System of a Down. Part 1

En 2001, l’album « Toxicity » révèle au monde le groupe (12 millions de disques vendus dans le monde). Chose assez banale dans le business, leur maison de disques leur demande de sortir très vite un autre album pour éviter qu’on les oublie. Ils s’exécuteront mais à leur manière. Compilation de pistes rejetées sur leur 2 précédents albums (et légèrement retravaillés pour l’occasion), design original et sommaire (genre disque gravé) et titre provocateur : « Steal this album ». En 2003, ils arrêtent les tournées mondiales et planchent sur leur nouvel opus. Ce sera un diptyque avec sortie en 2 temps et qui va marquer une étape importante : résumé de leur carrière, explorations de nouveaux sons et engagement politique toujours plus fort contre le gouvernement (ce qui peut sembler démago vu d’içi mais courageux vu l’époque et le contexte, avec un président Bush alors très populaire). Place à la musique !

Continuer la lecture

Sallie B Ford is a good girl

Tweet  » Ouais sympa, mais comme y’avait rien à voir sur la scène… je suis resté au bar à discuter avec mes potes ». Il n’était pas seul au bar à discuter l’animal, mais qui pourrait lui en vouloir ? Sallie Ford and the Sound Outside, moi je l’ai écouté avec mon oreille Blog Zik et ma carne…

Continuer la lecture

« Pursuit » de Stuck in the sound : et le rock français renaît…

Depuis 2006, le combo parisien Stuck in the sound s’est taillé une solide réputation ainsi qu’une fan-base importante et fidèle. Dans une récente ITW, Izia confiait que le groupe comptait parmi ses amis et que même si leurs univers sonores étaient assez éloignés, elle aimait beaucoup leurs chansons. « Pursuit » est donc le 3ème album studio des parisiens et l’on parle d’album charnière, celui de la maturité. Leur style s’affirme et la voix du frontman José Reis Fontano y prend une nouvelle ampleur. Attachez vos ceintures !

Continuer la lecture

Who are you Hanni el Khatib ?

Tweet Un copain m’a passé un album. Je n’en n’avais pas entendu parler, mais je connaissais un peu de ce son. Comme quelque chose de connu, de longue date, mais à la fois archi nouveau. Puis pas tant. Enfin, je sais plus… M’enfin ? Hanni el Khatib est un mystère. Avez-vous écouté cette reprise des…

Continuer la lecture