Baila la Cumbia Cumbia Mamita

Qui n’a jamais gigoté frénétiquement et totalement abandonné, empli de joie de vivre, au son d’une musique tropicale, en sirotant une boisson paradisiaque?

Ah, le plaisir de l’exotisme… quand ça vous prend, ça vous hante, et…
Quoi jamais, pas vous ? Parfait ! cet article est pour vous !
Il s’agira de musique, et non de recette de cocktail, comme de bien entendu.

La Cumbia est la musique traditionnelle colombienne. Née des sons de flûte de canne des andins, mêlée aux instruments à cordes, vestiges de la colonisation hispanique et rythmée aux percussions africaines, rapportées par les esclaves à l’instar des musiques tropicales des pays voisins, la Cumbia est LE son de la Colombie. El son de Colombia.

Elle raconte toujours des histoires, une histoire, de vie, de rencontre, de peine, de joie, d’amour ou d’ivresse…

Elle se joue, se chante et se danse, et assure bien des noches calientes.
La Cumbia traverse les frontières et atterrit dans les salons, les bars, les restos, et nous l’associons instinctivement à la fête, au soleil.
Justement, comme l’été devrait finir un jour par arriver, il est temps, pour préparer les solstices et autres festivités païennes, de dépoussiérer nos étagères Billy à CD, et d’y ajouter un petit bijou, édité par World Circuit.
Cumbia Cumbia, un album en 2 volumes, présente pas moins de 30 titres endiablés et dansants, entêtants et hypnotiques, enregistrés et produits par Discos Fuentes, the référence en matière de Cumbia, entre 1954 et 1988.

Cette compilation regroupe des artistes plus ou moins connus dans nos contrées héxagonales : Rodolfo y su Tipica, La Sonora Dinamita, Los Guacharacos ou encore Pedro Laza y Sus Pelayeros, pour ne citer qu’eux.

L’objet est plutôt joli, ouvrant en 3, il est coloré, et en son centre, une petite planche regroupe des pochettes de disques de Cumbia des sixties, toutes plus belles les unes que les autres, ce qui, entre nous, me séduit plutôt beaucoup.

Bien qu’ouvrant sur l’incontournable La Colegiala de Rodolfo y su Tipica, jadis bande originale d’un spot de pub de café, et ô maintes fois entendu, le reste de l’album regorge de petites pépites qui nous laissent imaginer la chaleur des gens des Cités d’Or.
En quête d’une quelconque eau-de-feu, – aguardiente que je ne trouverai jamais dans mon bar- je me presse de placer le disque à tourner.
Et voici ce que je découvre…
Des sons complétement primitifs, envoûtants, entre messe vaudou et incantation aux divinités mayas, qui ne laisseront pas insensibles les amateurs d’ Exotica, fans de Yma Sumac.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Bienque nous soyons plus accoutumés à ceci :
Tabaco y Ron, Rodolfo y Su Tipica
Image de prévisualisation YouTube

Ma préférence va vers ces sons :
http://www.youtube.com/watch?v=x7VNvss0Va4
La Sonora Dinamita, Se Me Perdio la Cadenita

En un mot comme en cent, l’écoute de cet album m’a surpris, ravi, et m’a plutôt vachement plu, je l’ai écouté plusieurs fois à vrai dire. Si j’avoue passer sur certains morceaux je confesse par ailleurs me mettre à danser sur d’autres.

Je dis bravo à Worldcircuit d’avoir eu l’audace de regrouper ici kitch et typique, qu’il définissent comme ceci :
 » from powerful salsa influenced groups through swinging urban big bands, to sixties surf guitar combos and rural percussion-fuelled accordion madness ».
J’ai pas tout bien compris, mais je retiens l’essentiel : powerfull, salsa, swinging, sixties surf guitar et rural percussion.

Alors, vous, écouteurs de World Music, amateurs d’ Exotica Bizarre, fans de Salsa, je ne saurais que trop vous conseiller cet album, Cumbia Cumbia 1&2 chez Wordlcircuit, qui en plus de faire du bien à vos petites oreilles, vous filera une pêche d’enfer.

Image de prévisualisation YouTube

Vous trouverez d’autres info ici :
www.soundsandcolours.com

Image de prévisualisation YouTube

Ne vivez jamais sans musique.
By Bea.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud