Billy Squier, retour aux sources…

Dans les années 80, « Squier » était le rock « heavy metal » personnifié, notamment connu pour ses des tentatives de rapprochement  entre le hard rock et des mélodies tendances pop.

Billy Squier the Stroke

Image de prévisualisation YouTube

Aves ces ballades très énergiques, il s’est fait descendre en flèche pas les puristes particulièrement en France avec les radios de rock FM de l’époque qui l’ont snobé complètement, raison pour laquelle il est assez peu connu dans l’hexagone.

William Haislip Squier est né dans le Massassuchetts, commence à apprendre le piano, puis switch vers la guitare après avoir vu Clapton lors d’un concert de Cream.

Ses influences majeures sont les Kinks, Small Faces ou le «Grand Funk Railroad «  avec « don Brewer ».

Il fera parti de l’aventure un temps avec les « dead Kennedys » (Klaus Flouride) ainsi que le groupe « Piper », puis décide de s’aventurer en solo pour rajouter cette ambiance un peu plus pop et poétique.

Si on écoute vraiment ses titres phares, on n’a aucun doute sur le rock bien lourd et gras qui fait les fondations du musicien.

« Whadda You Want From Me » by Billy Squier

Image de prévisualisation YouTube

Pour info « the big Beat » a été samplé par « Jay Z and dizzee » pour un de ses morceaux de hip hop.

Bref il mérite d’être largement redécouvert.

« Lonely Is the Night » – by Billy Squier

Image de prévisualisation YouTube

Pump up the volume !

Billy Squier – Don’t Say No

Image de prévisualisation YouTube

n’oubliez pas le jour du poisson tout est bon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud