BO de « Batman » par Danny Elfman : le mètre-étalon de la musique de super-héros.

Alors oui, concernant la musique de super-héros, il y avait bien avant ce film celle de John Williams pour le « Superman » de Richard Donner mais par la suite, le genre n’avait pas vraiment perduré et n’avait donc pas vraiment pu être comparé à ses successeurs. Là, le film a lancé la vague d’adaptations des héros DC et surtout Marvel et elle demeure, 25 après sa sortie, une véritable référence, y compris pour son auteur qui a par la suite travaillé sur la saga « Spider-Man » (n°1 et 2) et « Hulk« .

Image de prévisualisation YouTube

Fidèle de Tim Burton depuis ses débuts (à tel point qu’il devient difficile d’imaginer un film signé Burton sans une partition signée Danny Elfman, comme Spielberg avec John Williams), c’est tout naturellement que le réalisateur hirsute lui confie cette tâche, délicate en soit. Oui, car Batman a déjà connu une adaptation restée dans la mémoire collective dnas les années 50 mais sur un ton beaucoup moins sérieux. La Warner laisse le champ libre à Burton et Elfman a toute latitude pour composer sa BO. Le thème principal en lui-même est déjà une pure merveille. Mais ce n’était pas le plus dur à faire.

Image de prévisualisation YouTube

Oui, car le film compte aussi de nombreuses séquences de folie, avec le personnage du Joker mais aussi des notes de romance ou d’action pure. Là encore, Elfman s’en sort à merveille car il maîtrisait bien l’univers de Burton et celà donne quelques morceaux exquis, aux notes délicatement posées et d’autres plus exubérantes, parfaitement dans le style Burton ce qui prouve que le réalisateur et son compositeur ont parfaitement su exporté leur style dans un blockbuster.

Image de prévisualisation YouTube

Le résultat est donc bien sûr un véritable enchantement, ne dépareillant pas avec les compositions précédentes de son auteur et imposant avec puissance et assurance son style. La saga aura d’ailleurs bien du mal à se relever du départ des 2 créateurs, malgré tout le talent d’Eliott Goldenthal, qui prendra la suite sur les volets 3 et 4 signés Joel Schumacher, et si Hans Zimmer et James Newton Howard ont brillamment pris la suite sur la nouvelle trilogie signée Nolan, cette BO demeure bien présente dnas les oreilles des enfants qui ont découvert Batman en live en 1989 et après.

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud