Du bon usage des Beastie Boys en 2016

Groupe cher au cœur de notre rédac’ chef, les Beastie Boys se sont hélas séparés en 2014 suite au décès de l’un de ses membres fondateurs, Adam Yauch aka MCA. Pour autant, la postérité ne s’arrête pas là et le cinéma est donc là pour assurer le passage de témoins entre les générations puisque deux grosses sorties (en tout cas aux USA) ont mis à l’honneur un des titres phares du groupe : « Sabotage », 6ème piste de l’album « Ill Communication », sortit en 1994.

En fait, j’ai découvert ça en visionnant les deux films à quelques semaines d’intervalle bien que les sorties étaient espacées à la base de plusieurs mois mais c’est là les délices du calendrier et des visionnages aléatoires. Commençons donc par le plus évident et le plus réussi dans son utilisation de la musique à savoir « Star Trek sans limites », 3ème opus de la saga depuis son reboot en 2009 dans les salles (dans les faits, il s’agit du 13ème film « Star Trek »). Ce même reboot, signé à l’époque par J.J Abrams, mettait déjà à l’honneur cette chanson puisqu’elle introduisait Kirk adolescent, fonçant au milieu du désert au volant d’une voiture et au son des Beastie Boys, poursuivi par un robot-flic. La 1ère bande-annonce de « Star Trek sans limites » utilisait de même le titre pour illustrer ses images et ça envoyait du lourd. Pour le film, la chanson est même au cœur du climax et se révèle extrêmement bien utilisée par l’équipe technique, une symbiose presque parfaite entre les images et le son le tout accompagnant une séquence bénéficiant de jolis effets spéciaux. Bref, une réussite.

Image de prévisualisation YouTube

La comédie « Nos pires voisins 2 », suite d’un succès surprise de 2014, utilise également le titre « Sabotage » en plein milieu du film à l’occasion d’une course-poursuite entre les différents protagonistes. L’emploi de la chanson m’a surpris et je dois dire qu’elle accompagne plutôt agréablement la séquence, somme toute assez réussie et assez drôle mais je n’ai pas ressenti le même sentiment de plénitude et de satisfaction que face à « Star Trek sans limites », comme si l’un avait piqué l’idée à l’autre alors que « Nos pires voisins 2 » est sorti avant le film de SF. C’est surtout la désagréable sensation qu’en plus de se recopier les uns les autres au niveau des intrigues, des personnages, des mises en scène, des effets spéciaux,  des rebondissements, les blockbusters se piquent désormais leurs BO !

Image de prévisualisation YouTube

Pour rappel, le titre des Beastie Boys bénéficiait à sa sortie d’un clip délirant et culte signé par un petit prodige du genre, Spike Jonze. Allez, c’est cadeau !

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud