Who are you Hanni el Khatib ?

Un copain m’a passé un album.
Je n’en n’avais pas entendu parler, mais je connaissais un peu de ce son. Comme quelque chose de connu, de longue date, mais à la fois archi nouveau.
Puis pas tant. Enfin, je sais plus…
M’enfin ?
Hanni el Khatib est un mystère.

Avez-vous écouté cette reprise des Cramps Human Fly ? Peut-être sans le vouloir, c’est une musique de spot pub.


Un mélange subtil, un cocktail de Philippines et Palestine, né à Los Angeles.
Quand ? On ne sait pas.
En bon petit gamin de San Francisco, il skate, et à l’occasion, joue de la musique.
Il travaille pour la marque de street wear HUF, comme directeur artistique.
Il vient de sortir un album, que je trouve personnellement splendide.
Il joue avec un pote de lycée, lui à la guitare, le pote, Nicky Fleming-Yaryan à la batterie.
Une simple dédicace nous annonce « These songs were written for anyone who’s ever been shot or hit by a train ».
OK, ça donne le ton !

On y va les gars ! Je n’ai jamais été boulée ou touchée par un train, mais je monte à bord, et me laisse entrainer par les mélodies de Will the Guns Come Out.

Garage blues troublants, riffs entêtants, doo wap inattendus font de l’écoute de ce premier LP un moment vachement agréable, truffé de références, et de nouveautés à la fois, qui donnent une de ces envies de monter le son !
J’aime chacun des morceaux, qu’ils soint rageurs ou tendres, ou de ces ballades dont les Californiens ont le secret…

11 titres plus savoureux les uns que les autres, pour les amoureux de Jon Spencer, où les nostalgiques d’Elvis Brassens Calloway :

C’était mon coup de coeur de la semaine, je ne vous conseille que trop vivement cet album, et de rester attentifs, car je pense qu’on n’a pas fini de l’entendre…

Aaaah Hanni…

Ne vivez jamais sans musique

By Bea

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud