Little Axe

Le bidouilleur du blues.

Voilà un parcours pas banal pour le coup, mais au résultat si bon à écouter.

Little Axe – Song To Sing

Image de prévisualisation YouTube

Alias « skip Mc donald » le créateur de « Little axe » est né en 49 à Dayton avec un père bluesman, il se retrouve dans le bain aussitot, avec des pro du jazz dés l’âge de 10ans ! Après le lycée (ou il joue dans un groupe de  Gospel) et son déménagement à New York, il se balade sur la cote « Est » avec son groupe « the entertairners » et en profite pour ingérer l’influence musicale de cette partie des US.

Say my name – Little Axe

Image de prévisualisation YouTube

En 73, avec le bassiste « Doug wimbish» et le batteur « Harold Argent » il fonde le groupe «  Wood Brass & Steel » puis en 79 « the company’s house band » avec « Keith LeBlanc » à la batterie. Ce trio sous les hospices de « Tommy Boy Records «  va se délocaliser à Londres pour devenir « Tackhead » avec le chanteur « Gary Clail » ou il fricote avec des groupes de raps et y peaufine leur célèbre « on-U sound » si particulier,  il faut suivre les gars.

Little Axe – I ain’t going down

Image de prévisualisation YouTube

C’est seulement en 92 que Mcdonald décide de revenir au blues, riche de ces rencontres musicales d’univers différents de Gospel,  de soul, de rock ou de raps.  Avec le chanteur « kevin Gibbs » et le percussionniste indien « Talvin Singh » en plus de ses anciens compères « LeBlanc et « Wimbish », « Little Axe » sort le single « Ride on » qui fait écho immédiatement chez les critiques.

Little Axe – Long Way To Go

Image de prévisualisation YouTube

En 95 avec «  Another sinful day » et en 96 avec « Slow fuse » la confirmation est faite du style et du son très particulier de ce groupe. On peut noter en  2002, le « hard Grind » un mélange de blues brut et de reggae ce qui rajoute une corde à son arc.

little axe – ride on (dutch session part 2)

Image de prévisualisation YouTube

En 2004, il change de maison de disque pour faire le remarquable «  Chanpagne & Gritsand » tirant sur le gospel dub! En 2009, avec « call my name » il revient taquiner les rives des racines africaines. Son dernier  (2010) «  Bought for a dollar, sold for a dime » est tout aussi éclectique .

Little Axe – Will I Ever Get Back Home

Image de prévisualisation YouTube

Rentrez dans son univers et vous prendrez un plaisir immense à écouter ces ballades de blues déformés et remixer aux différents sons actuels, vous n’en sortirez pas indemnes.

Foi de crapaud Toulousain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud