MINA AGOSSI

« la Björk du jazz »
Né en 1972, franco-Beninoise, Mina Agossi a passé beaucoup de temps dans sa jeunesse à voyager et à changer d’endroit au gré de ses études, du Niger, en passant par le Maroc ou la Côte d’Ivoire. Tandis qu’à l’école elle est plutôt  théâtre, c’est en France qu’elle a le coup de foudre pour le chant.

Mina agossi. Water of march

http://www.deezer.com/listen-5468386

En 1993, autodidacte (elle ne sait toujours pas lire la musique),  elle rejoint son premier groupe, amenant avec elle sa libre interprétation des choses dans ce jazz-band  qui a surtout joué  à Paris (jam’s sessions au Caveau des Oubliettes).

Mina Agossi / Just Like a Lady

Image de prévisualisation YouTube

Comme elle est de plus en plus attirée par le modern’s jazz, la jeune chanteuse décide de commencer à enregistrer sous son propre nom, sortant quelques albums de jazz plutôt originaux et remarqués en Europe avec un groupe voix-basse-batterie.

Mina agossi. feeling good

Image de prévisualisation YouTube

Apportant sa touche personnelle et atypique sur des standards, elle  commence à recevoir des offres pour aller travailler avec des artistes comme Archie Shepp, Mukta et Adam Pieronscyk puis elle repart parcourir le monde.

Mina Agossi – Money

Image de prévisualisation YouTube

Son originalité touche à tout, sa sensibilité iconoclaste, sa forte personnalité poly-rythmique nous permet de redécouvrir certaine interprétation comme « water of march » pourtant déjà revisitée maintes fois.

Mina Agossi – Well You Needn’t!

Image de prévisualisation YouTube

Elle va vous conduire en « quatre cordes motrices » au pays du plaisir musical mixant tour à tour hip hop, world, jazz, blues, rock et inversement au fil de ses humeurs musicales, de ses impros ou de ses rencontres, un tour du monde à faible consommation de CO²  et à forte valeur ajoutée finalement, en parfaite adéquation avec le monde qui nous entoure.

Je plaisante…

Mina Agossi Concert On Festival JazzDor

Image de prévisualisation YouTube

Eric Jacot (contrebasse) et Ichiro Inoe (batterie)

Ne la manquez pas si elle vient de par chez vous car c’est sur scène que les fées nubiennes apparaissent dans leurs beautés éthérées, au milieu des petits scarabées scintillant d’or…

Mon docteur m’a dit aussi qu’il ne faut pas me contrarier! Monsieur l’infirmier, ça suffit maintenant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud