Mummy, can i go out to the HELLFEST tonight?

Hellfest : Festival hardcore de Clisson (44)
Historique : C’est en 2000 que voit le jour une association nommée CLS CREW, petite association clissonnaise formée de potes ayant en commun l’amour de la musique hardcore-punk ! Cette équipe composée d’une dizaine de Clissonnais voue un culte pour des groupes tels que SICK OF IT ALL, AGNOSTIC FRONT, 25 TA LIFE, RUN DEVIL RUN, SKARHEAD, SHUTDOWN, CRO-MAGS et tant d’autres… Seul problème, les concerts se font rares…très rares…cependant l’esprit DO IT YOURSELF que véhicule cette musique pousse cette jeune association de Clisson à se sortir les doigts du bip !


Juin 2002 voit naître la première édition indoor du FURYFEST 2002 à Clisson, précisément là où aujourd’hui est organisé le catering et les loges des artistes du Hellfest ! Le festival affiche complet, 400 personnes issues des milieux punk, skinhead et hardcore se retrouvent devant AGNOSTIC FRONT !
Pari gagné, ils ont envie d’aller toujours plus loin, malgré les trous dans le budget et un bilan financier mitigé, le projet devient plus coûteux que ce qu’il ne peut rapporter, malgré une fréquentation excellente.

Quelques SICK OF IT ALL, YOUTH OF TODAY, GOJIRA, ENTOMBED plus tard, affichant toujours complet, ils se refont une nouvelle édition avec SLAYER, MOTORHEAD, JELLO BIAFFRA WITH THE MELVINS, ANTHRAX, DIMMU BORGIR, IN FLAMES, PENNYWISE, THE MISFITS, qui se solde par de sérieux soucis financiers. Se croyant enterrés, les fous furieux organisateurs font renaitre une association de leurs cendres.
Avec l’aide financière de sponsors et d’investisseurs passionnés comme eux, les 2 nouveaux responsables décident de monter un nouveau festival nommé le HELLFEST et une nouvelle association nommé HELLFEST PRODUCTIONS, qui leur sera propre et dont ils ne lâcheront plus les rênes !
(Source : hellfest.fr)

En 2012 le Hellfest fait peau neuve et change de site ! Des espaces conviviaux, des « rues » scénographiées, un vrai village Métal!
Tout est complétement prévu : des points de restauration, des shops, des tatoueurs, un camping, et bien sûr, des pompes à bière…

Et Yoann Le Nevé, l’administrateur du Festival de nous apprendre : « Le Hellfest, c’est 7 scènes… près de 20 km de barrière et plus de 35 km de câbles électrique (je crois que c’est 37 ou 39…) qui en fait le plus gros chantier électrique de festival en France…
2000 bénévoles et environ 700 salariés et intermittents directs et indirects…. Plus de 100 postes de sécu (dont certains en 24/24).
Les kilos de saucisses je sais pas… Mais près de 15 000 repas sont servis entre l’artistique, la technique et le bénévolat… et environ 35 stands de restaurateurs pour le public.
1400 hectos de bière (5 citernes de 240 hectos + des fûts) et 10 000 litres de vin (pour ne pas se déshydrater NDLR)
130 000 gobelets réutilisables produits qui y sont presque tous passés, on a frôlé la rupture… »

Au Hellfest, les bénévoles, passionnés, côtoient aussi les artistes. Ici, Happy Tom, bass killer de Turbonegro, et Tarass Booba, un fan…

©Tarass Booba

Et pour ceux qui ne connaissent pas Turbonegro : les voici en des images, disons, sauvages…

Image de prévisualisation YouTube

En un mot comme en cent, le Hellfest est, de mémoire de ceux qui en reviennent à peine, un Pu***n de Festival.

Le Festival a même développé une application I-phone, qui permet de recevoir des alertes lorsque votre groupe préféré monte sur scène… Ils sont trop trop forts…

Pour tout renseignement ou réservation pour l’an prochain (et oui, c’est un festival où les places s’achètent sur place pour l’édition de l’année suivante, avant même l’annonce de la programmation, de quoi en faire rêver plus d’un)
www.hellfest.fr

Et pour voir les concerts :
A l’antenne et sur le web, ARTE sera cette année encore au coeur du Hellfest, LE festival des fans de musiques extrêmes : de nombreux concerts sur ARTE Live Web du 15 au 17 juin, un documentaire dédié au Festival sur ARTE le 4 août.
Rendez-vous sur http://www.arteliveweb.com/hellfest
(source : ARTE)

Longue vie au Hellfest!! See you in Hell!!!

Image de prévisualisation YouTube

Ne vivez jamais sans musique!
Bea

6 commentaires Ajoutez les votres
  1. Un très bon cru ce Hellfest 2012, contrairement à ce que peut refléter l’image de la musique, c’est un rassemblement hors du commun. Une grosse fête autour d’une passion qu’il fait bon célébrer dans la joie et la bonne humeur! A ne pas manquer en 2013!! Bravo pour l’article

  2. Tara, voici Stef, rédacteur à Blog-zik entre autre, directeur artistique dans les trucs de siteweb par ailleurs, Stef, voici Tara, Turbonegro fan d’une part, directeur dans les accastillages à l’eau de mer d’une autre!
    vous êtes très mignons tous les 2 mêmes quand vous êtes pas en marin.
    😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud