Le Petit Bateau d’Herman Düne

Illustration : Catherine Lam
Illustration : Cat Lam

Ca y est, on a fêté l’arrivée du printemps ? On a encore un peu froid en rempotant sur son balcon mais on aimerait quand même bien montrer ses petits bras musclés ?

Pour la première de cette rubrique musico-fashion, j’ai la solution.

Fine mouche, l’enseigne Petit Bateau vient de demander à Herman Düne de lui concocter une collection capsule. Habile à se positionner auprès des jeunes parents qui en achetant la première grenouillère d’Octave, n’oublie pas de rajouter un body pour Cerise, un caleçon pour papa, une robe pour Maman,  elle avait déjà travaillé avec le label Kitsuné, parisiano-arty s’il en est.

Pas de souci, entre le duo folk-barbu et l’image friday-wear-mais-quand-même-un-peu-classe de la marque ça ne peut que rouler, vu que la cerise sur le gâteau (pourquoi elle revient elle ?) c’est que David-Ivar a un bon coup de crayon. Bien dans l’air du temps, son univers de monstres gentils avait déjà peuplé les murs des galeries d’Agnès b. et Lucile Corty, sans y dénoter, au contraire !

© SDP
© SDP

Conclusion :
un événement bien (trop ?) pensé chez Petit Bateau avec showcase, chanson (un peu concon?), ateliers pour les enfants filmés of course et visibles sur youtube et facebook, relais sur les blogs mode de France et de Navarre, et un Herman Düne toujours adorable (trop?) et au poil (hihi) pour faire se balancer tout le monde au son de sa guitare…

http://www.facebook.com/Petitbateau

Et la collection ?
C’est là où ça pèche, parce que la marinière dont on se demande ce qu’elle fait là puisque elle n’apporte rien du tout, les simples tee-shirts avec le yeti bleu mascotte du groupe, le sac où on peut juste mettre une savonnette, ça ne va pas loin… ils se rattrapent avec la chemise et son semis de Yétis dans un bateau, rigolote, bien coupée et qui changera un peu de tout le liberty qu’on va encore nous déverser cet été.

De toutes façons, on sait que si on veut vraiment ressembler à Herman Düne, il faut adopter le pur style hipster et que pour ça vaut mieux hanter les friperies que les centres commerciaux. Et que surtout, David-Ivar est le seul être sur terre à pouvoir chanter avec une moumoute rose sur la tête tout en restant top classe. Donc autant qu’on investisse dans la chemise Yéti, en remontant les manches, ça pourra le faire…

Image de prévisualisation YouTube

Pour finir, la nouvelle video de Düne, où le Yeti a grandi depuis sa séance d’auto-stop avec Don Draper et fait maintenant du skate à Venice. De quoi vraiment nous donner des envies d’être habillés n’importe comment, voire de ne pas être habillés du tout, mais de rouler, rouler !

La prochaine fois, la collection de lunettes Joeystarr pour Monoprix. Enfin presque, ça ça sera quand les cerises auront des dents… A bientôt !

Cat Lam.

3 commentaires Ajoutez les votres
  1. Vraiment un délice la vidéo avec le yeti bleu… Je fais du skate depuis plus de 8 ans et je peux vous dire que je n’avais jamais vu de yeti être aussi doué sur un skate 😀
    Continuez comme ça!!

  2. Dommage que les vidéos ne fonctionnent pas à l’autre coté du Rhin …
    Après avoir lu l’article, j’ai bien voulu voir le yeti doué sur le skate ; ) Ca m’aurait fait du plaisir car j’ai un copain qui fait encore du skate (à 24 ans) et je sais combien il est difficile de ne tomber!
    Salutations,
    Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud