The Cure – Three Imaginary Boys (1979)

The-Cure-Three-Imaginary-Boys

The Cure « Three Imaginary Boys » (1979)
Je souhaite vous parler aujourd’hui d’un « album culte », un album que beaucoup d’entre nous ont écouté encore et encore, pendant de longues heures, pendant de nombreuses années… Mais certains ne le connaissent peut-être pas encore. Certains ne sont peut-être pas très fan de The Cure, et bien c’est le moment ou jamais d’essayer à nouveau de les ré-écouter ! C’est très sûrement leur meilleur album, c’est normal c’est le premier ! Une légende dit que les premiers albums sont toujours les meilleurs !

The Cure en 1979 - © D.R
The Cure en 1979 - © D.R

Personnellement ce disque vinyl de The Cure « Three Imaginary Boys » de 1979 trainait chez moi quand j’étais gamin. Je l’écoute encore aujourd’hui et ce très souvent !

La pochette est superbe, elle nous montre trois appareils ménagers, à savoir un réfrigérateur, un aspirateur et une lampe de salon, symbolisant les trois membres du groupe (Lol Tolhurst le batteur pour l’aspirateur, Robert Smith pour la lampe, et Michael Dempsey le bassiste pour le réfrigérateur).

Dans le même esprit, les chansons sont symbolisées par des photos ou des illustrations au dos de la pochette (un crochet à viande pour « Meathook », un téléphone pour « 10:15 Saturday Night » par exemple).

boys-dont-cry-the-cure
Pochette US – 1980

Comme autre originalité, on peut signaler la reprise du titre de Jimi Hendrix, « Foxy Lady », chantée par le bassiste Michael Dempsey. Le disque est enregistré et mixé dans les studios Morgan situés à Willesden dans le nord de Londres. Cet album est réédité – notamment pour le marché américain – en 1980 avec pour titre « Boys Don’t Cry » (La pochette est nettement moins jolie)

À la fin de l’année 2004, « Three Imaginary Boys » fait l’objet d’une réédition remastérisée en double CD (« Deluxe Edtion ») avec en supplément 20 morceaux rares ou inédits, dont certains de la période « Easy Cure ».

Il y a tous les morceaux que j’aime de The Cure sur cet album :
10:15 Saturday Night, So What, Fire in Cairo, Three Imaginary Boys.

A écouter ou ré-écouter en boucle !

Tracklist

  1. 10:15 Saturday Night (Dempsey, Smith, Tolhurst)
  2. Accuracy (Dempsey, Smith, Tolhurst)
  3. Grinding Halt (Dempsey, Smith, Tolhurst)
  4. Another Day (Dempsey, Smith, Tolhurst)
  5. Object (Dempsey, Smith, Tolhurst)
  6. Subway Song (Dempsey, Smith, Tolhurst)
  7. Foxy Lady (Jimi Hendrix)
  8. Meathook (Dempsey, Smith, Tolhurst)
  9. So What (Dempsey, Smith, Tolhurst)
  10. Fire in Cairo (Dempsey, Smith, Tolhurst)
  11. It’s Not You (Dempsey, Smith, Tolhurst)
  12. Three Imaginary Boys (Dempsey, Smith, Tolhurst)

Enjoy it!
stef!

2 commentaires Ajoutez les votres
  1. C’est un peu difficile de dire que c’est le meilleur album de The Cure parce que pour le coup, The Cure a tellement changé et essayé des trucs différents depuis que c’est pas facile de juger. C’est certes un très bon album, un de mes préférés aussi parce qu’il est très homogène: toutes les chansons sont très bien – aucune n’est à jeter. Un peu comme un Disintegration, un Wish ou un Wild Mood Swings (dans un autre style de musique)

    Je ne savais pas pour la pochette de l’album et j’adore l’idée! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud