La musique permet-elle d’améliorer la croissance des plantes ?

Dans un précédent article, nous avons vu que la musique a des effets positifs sur le cerveau et donc sur la santé des humains. Les plantes étant des êtres vivants, on pourrait se demander si quelques notes pourraient potentiellement booster leur croissance. 

Les stomates réagissent à la musique

Les stomates sont des bouches qui permettent aux plantes de respirer. L’université de Californie à San Diego a découvert le mécanisme qui contrôle les stomates d’une plante. Une stomate est composée de deux cellules de garde, accordées selon la fréquence de résonance du calcium. Lorsqu’elles sont exposées à cette fréquence, les stomates se ferment.

Néanmoins, si la fréquence n’est pas la bonne, les stomates vont se ré-ouvrir dans l’heure qui suit. Cet événement ce produit même si la concentration de calcium est suffisante pour faire fermer les stomates. En outre, des expériences ont démontré que les tonalités aiguës sont responsables d’une augmentation d’échange gazeux durant plus d’une heure.

La musique booste la croissance des plantes

Que vous ayez des plants de cannabis, des tomates, de courgettes ou un baobab, sachez que vous pourriez améliorer la croissance de vos plantes grâce à la musique. Effectivement, certaines musiques aux tonalités aiguës (ou même les chants d’oiseau) vont faire vibrer la plante à une fréquence différente de celle du calcium. Les stomates vont donc s’ouvrir au lieu de rester fermées. Des tests ont prouvé que les engrais sont plus efficaces lorsque les stomates sont ouvertes, ce qui semble logique. Les plantes absorbent les engrais donnés aux feuilles grâce aux stomates quand elles sont ouvertes.

Toutefois, cette méthode doit rester occasionnelle. En effet, à force de s’ouvrir, les stomates pourraient créer une déshydratation si la plante ne parvient pas à contrôler son taux d’humidité à cause d’une transpiration excessive.

Attention au volume

Dans le cas où le volume ou la fréquence de la musique sont trop élevés, vous pourriez abîmer vos plantes. Cet impact négatif lié à une fréquence trop haute pourrait s’expliquer grâce à la technique de la « résonance de coquille ». Celle-ci va stimuler ou inhiber la synthèse de protéines chez les plantes. Les protéines, constituées d’acides aminés sont synthétisées par la vibration. Etant donné que chaque acide a sa propre fréquence, la protéine devrait avoir sa gamme de fréquence unique.

Pour stimuler la croissance d’une plante, il faudrait donc connaitre la séquence correcte des tonalités propres à chaque protéine. Néanmoins, on sait qu’une plante contient de l’auxine, une plante qui permet la croissance des cellules et la formation de fruits. Elle est composée de seulement deux acides aminés et lorsqu’on permet aux plantes de vibrer aux sons des deux fréquences adaptées, la production d’auxine est stimulée et permet l’obtention de plus grosses pousses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud