Industrie musicale : le streaming audio s’impose à l’heure du Coronavirus

Lors des périodes successives de confinement pour endiguer la propagation du Coronavirus, la diffusion numérique s’est imposée massivement en France. Selon les derniers chiffres collectés par l’étude annuelle du Syndicat national de l’édition phonographique (SNEP), le marché français de la musique est resté stable courant 2020 (+0,1 % par rapport à l’année 2019).

Le streaming sur le devant de la scène

Tandis que l’année 2020 a été une année noire pour de nombreux secteurs d’activités, l’industrie de la musique a en revanche bien résisté au chaos planétaire engendré par la pandémie mondiale. D’après les données d’une étude réalisée par le SNEP, les bénéfices réalisés par l’industrie musicale française auraient atteint la barre des 781 millions d’euros, soit +0,1 % par rapport à 2019.

En raison de l’annulation des événements musicaux tels que les concerts, de la fermeture des points de vente ou encore du report des sorties, un écart s’est creusé entre le streaming et les ventes physiques. Bien que le numérique ne représentait qu’un quart des bénéfices dans l’industrie de la musique, les exploitations numériques sont devenues la source la plus importante en termes de chiffre d’affaires (CA) du secteur.

Depuis le premier confinement, ce phénomène s’est amplifié. En d’autres termes, le streaming constitue environ 72 % du CA en 2020. Les services de streaming connaissent actuellement un succès fulgurant. De plus en plus de particuliers ne jurent plus que par ces plateformes musicales qui offrent un catalogue vaste et varié de musiques. Parmi ces plateformes de streaming audio de renommée internationale, Spotify, Deezer, Apple Music, Amazon Music ou encore Qobuz tirent leur épingle du jeu.

Environ 8,7 millions d’abonnés payants dans l’Hexagone

Avec une envolée de 53 % de ventes dans le domaine de la musique en France, les plateformes de streaming audio battent leur plein. De nos jours, la France comptabilise près de 8,7 millions d’abonnés payants. Certains spécialistes de l’audio proposent une myriade d’accessoires de qualité tels que des écouteurs sans fil ou des casques Bluetooth pour garantir une qualité de son optimale. Ces professionnels experts en la matière mettent du cœur à l’ouvrage pour offrir des solutions permettant d’écouter de la musique ou de visionner des films sans gêner l’entourage, et ce, depuis un ordinateur, un smartphone, une tablette ou une télévision.

Écouter de la musique, un loisir essentiel pour les concitoyens

Selon plusieurs enquêtes réalisées récemment, la musique serait un loisir essentiel pour Français. Cet engouement pour la musique s’est amplifié davantage depuis le début de la crise sanitaire mondiale. Parmi l’échantillon interrogé, la tranche d’âge des 16-24 ans a manifesté son intérêt pour la musique. D’après des données recueillies, les Français écoutent de la musique en moyenne pendant quatorze heures et vingt-deux chaque semaine.

Zoom sur le rapport des Français à la musique

D’autres chiffres ont notamment permis de dresser un bilan global sur le rapport des Français à la musique. Voici les chiffres :

  • 70 % des Français écoutent de la musique au quotidien pendant les moments de détente ;
  • 56 % déclarent écouter de la musique pendant les tâches ménagères ;
  • 53 % écoutent de la musique dans les transports ;
  • 47 % en faisant la cuisine ;
  • 35 % en soirée, en famille ou entre amis ;
  • 31 % pendant leur temps de travail ;
  • et 33 % en pratiquant une activité sportive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud