Garageband : un logiciel gratuit pour créer une instru

Composer un son, le mixer, le produire : cela ne semble pas à la portée de tous. Pourtant, avec un peu d’équipement, de multiples artistes se dévoilent aujourd’hui sur les réseaux et à la radio. Prenant leur courage à deux mains, apprenant grâce à l’ensemble des données disponibles en ligne, ils n’hésitent pas à utiliser les outils gratuits pour développer leur talent. Même des artistes émérites, comme Oasis ou Rihanna, se sont laissés tenter par des logiciels comme Garageband. Pourquoi utiliser ce programme Apple ?

Garageband, un logiciel de musique créé par Apple

Tout possesseur d’un MacBook Apple aura vu le logo de ce logiciel sur son ordinateur. Le fabricant américain intègre d’office Garageband à son matériel, à l’instar de l’AppStore et autres applications de base. Sur iPad et iPhone, il en sera de même : l’accès à ce logiciel sera donné de suite. Produit totalement gratuit, le développement et l’intégration de Garageband aux produits Apple viennent d’une volonté de Steve Jobs. Le créateur derrière ce géant américain souhaitait, en effet, démocratiser la création et l’industrie musicale. Toute personne équipée, au minimum, d’un ordinateur, pouvait ainsi se lancer dans la création d’instru de musique.

Garageband est, par conséquent, un logiciel DAW gratuit lorsque préinstallé sur les appareils. Autrement, il n’est qu’à quelques dollars, un contraste saisissant comparé à des logiciels professionnels de musique. Grâce à ce séquenceur, l’amateur de composition peut créer sa musique. Il dispose d’outils pour arranger, mixer, mais aussi pour apprendre un instrument. Au fil du temps, de nouvelles fonctionnalités s’y sont même ajoutées. Aujourd’hui, il est ainsi possible de l’utiliser également pour éditer des podcasts ou des partitions ainsi qu’enregistrer ses propres instruments pour sa bibliothèque de sons. De quoi mettre à profit les heures de confinement passées à jouer d’un nouvel instrument, par exemple.

Quels outils sur Garageband pour créer une instru ?

Ce n’est pas parce que Garageband est un logiciel gratuit qu’il ne permet pas d’explorer réellement la création musicale. Si certains s’en tiennent aux outils de base, aller plus en profondeur dans le catalogue de fonctionnalités du logiciel montre vite qu’il s’utilise de A à Z. Les amateurs comme les professionnels pourront ainsi créer une instru de la mélodie de base jusqu’au mixage sur Garageband. Grimes ou encore Justice, par exemple, n’hésitent pas à composer leurs albums sur ce logiciel. Comme l’explique le duo français – peu importe l’outil, tant qu’il est bien utilisé.

Le tuto Garageband : les outils et réglages à connaître

Pour expérimenter avec la création musicale, par conséquent, il y a une multitude de fonctionnalités à utiliser. Des bases aux outils poussés, Garageband sait proposer les éléments qu’il faut, et ce gratuitement. Voici certains des outils principaux pour créer une instru :

  • une interface d’enregistrement et mixage, avec les réglages essentiels tels que la réverbération, l’égaliseur visuel ou encore une fonction « Groove Track », ajustant les rythmes de manière synchronisée ;
  • des effets de pédales, d’amplis et de baffles à ajouter à l’enregistrement de ses prises de sons de guitare ou basse, par exemple ;
  • le drummer, assistance virtuelle à la batterie, avec des accompagnements allant de l’EDM à la musique latino, pour des boucles personnalisables ;
  • une bibliothèque de sons, pour une centaine de boucles, instruments et kits à tordre et distordre ;
  • un écran LCD pour paramétrer les BPM, par exemple, de son projet et ajuster sa signature temporelle au fil de la session ;
  • le piano-roll, pour éditer les boucles MIDI, ce qui permet de modifier ou d’allonger, par exemple, les notes et la tonalité.

Un logiciel Apple qui optimise la création de A à Z

Au-delà de ces outils de travail purs, Garageband propose aussi des éléments qui optimisent son temps de création. Il vient ainsi avec, par exemple, la touch bar et le smart control, pour gérer l’ensemble en quelques commandes sur l’écran. En prime, le logiciel fonctionne avec le drive, pour travailler ses pistes à n’importe quel moment, n’importe quel endroit. À savoir, les possesseurs de plusieurs appareils Apple aiment bien combiner l’utilisation de leurs outils pour optimiser leur expérience sur Garageband.

Le logiciel, en effet, ne propose pas d’écran de mixage. Pour compenser, en téléchargeant l’application gratuite Logic Remote sur l’App Store, l’artiste installe sur sa tablette ou son téléphone une table de mixage. Autrement, il peut utiliser Garageband directement sur iOS. Il pourra tout réaliser sur son appareil directement, en exploitant jusqu’à 32 pistes. Grâce au tactile, le musicien peut même jouer et enregistrer de suite ses pistes de clavier, guitare ou de basse.

Ce logiciel gratuit est-il présent sur pc Windows ?

Au grand désespoir des utilisateurs d’un PC Windows, à ce jour, le logiciel Garageband est uniquement disponible sur les systèmes iOS. À ce jour, il n’y aucune prévision de sortir le logiciel dans une version compatible avec les systèmes Windows. Afin de tout de même profiter des services de ce logiciel, des internautes se tournent vers d’autres alternatives ou, si motivé, vers un outil de virtualisation. Cette technologie permet de créer un disque virtuel, lié à sa RAM, qui peut se connecter à un système d’exploitation autre : mac OS, par exemple. Il suffira alors de le télécharger depuis l’App Store. Là, l’utilisation se fera comme sur MacBook ou iPad et iPhone.

Le produit Apple vaut-il un logiciel professionnel ?

Débutant ou amateur, le musicien trouve bonheur avec Garageband. Des albums complets ont été réalisés sur ce logiciel. La preuve que des compétences et des expérimentations sont, souvent, plus intéressantes que des centaines de dollars dépensés dans des programmes professionnalisants. L’avantage de Garageband, en prime, est que quiconque peut l’utiliser. Avec sa bonne ergonomie, chacun peut créer ses propres morceaux et s’amuser à composer. Il n’y a, en prime, aucune limitation de genre. Du rap à l’électro, chaque courant musical se développe sur ce logiciel.

Bien sûr, pour valoir le coup, le logiciel doit tout de même être utilisé avec un peu de savoir. Si l’individu n’y connaît pas grand-chose en musique ou en production, ses essais pourront bien être infructueux. Comme pour tout secteur, se lancer dans la musique nécessite aussi d’être passionné par ce qui permet de la rendre belle et bien composée. Pour maîtriser l’interface, l’intéressé n’hésite pas, alors, à consommer des tutoriels et à essayer, réessayer, essayer encore. Jusqu’à sortir, lui aussi, un hit digne d’Oasis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud