JUANA MOLINA

Juana Molina est vraiment une artiste inclassable, toujours en ébullition prête à tout moment à fracasser les codes musicaux.

Juana Molina – Los Hongos de Marosa

Image de prévisualisation YouTube

Il faut dire que la petite argentine, née à Buenos Aires en 1961, est tombée dedans étant petite. Fille du chanteur de tango argentin Horacio Molina et de l’actrice Chunchuna Villafane, son père lui fait apprendre la guitare à 6 ans. Evidement la situation politique de l’argentine de l’époque impacte sa situation familiale, se mère part seule  en 76 en France et son père en Espagne en 77, Juana n’arrivera en France qu’en 80.

Juana Molina – Yo se que

Image de prévisualisation YouTube

Elle commence d’abord par une carrière d’actrice à la TV argentine puis au théâtre mais en 1996, elle décide de se mettre au chant et à la composition avec seulement sa guitare et ses claviers.

Juana Molina – Rudo y Cursi

Image de prévisualisation YouTube

On peut toujours essayer de classifier d’éléctro-folk sa musique, une sorte de Bjork de la pampa en tout cas dans l’esprit, très créatives toutes les deux pour le moins. En tout cas rapidement les récompenses tombent et les critiques encensent.

Ella en su cuaderno-Juana Molina

Image de prévisualisation YouTube

C’est un réel plaisir d’écouter ces boucles réplétives quasi expérimentales acclimatées aux accents de l’hémisphère sud par le son folk de sa guitare et par sa voix calme et bouleversante à la fois.

Une petite sucrerie argentine, cela ne se refuse pas.

3 commentaires Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud