Là où il ne fait pas bon être Punk !

Punks Indonésiens
Punks Indonésiens - © D.R

Ce week- end, confortablement installée dans mon canapé , je feuillette Courrier International n°1107.  Je découvre un article sur l’Indonésie et la Province du Nord de l’Archipel où la Charia est de vigueur. Là-bas, être Punk signifie Rééducation.

Non vous ne rêvez pas, nous sommes bien en 2012, et c’est bien le mot Rééducation qui est employé pour ces jeunes ados, désireux de porter crête et blouson de cuir noir : NIET ! En Indonésie, si tu es punk, tu passes entre les mains de la Police, parqué pendant 10 jours , sous prétexte que la musique Punk qu’ils écoutent est contraire aux enseignements de la loi islamique. Déviance, criminel et troubles de l’ordre public… sont les mots employés pour nommer le comportement de ces jeunes indonésiens qui ont pour seul tort de participer à des concerts de musique punk (arrestation effectuée lors d’un concert de charité autorisé par les autorités) et de se vêtir comme bon leur semble.

Alors qu’il y a 20 ans, Les Beruriers Noirs chantaient « Salut à toi ô mon frère…  » et saluaient au passage la « jeunesse du monde entier… Laotiens, khmers rouges, punk Iranien… », aujourd’hui à l’autre bout du monde, dans un pays où nous, Européens, allons nous faire dorer la pilule et nous repaître de leur légendaire gentillesse, penser Punk et s’afficher comme tel, c’est à dire différent, alors que bon nombre d’entre eux mènent une vie ordinaire- boulot, famille, études…- est un crime.

Image de prévisualisation YouTube

Que signifie exactement le mouvement Punk pour ces jeunes indonésiens ? Toujours selon l’article (merci M. Buhanudin) ces adeptes regroupés en communauté, dont le maître mot est Solidarité,  reversent les maigres profits de leur travail (commerce)  sous forme de nourriture pour les enfants des rues. Sujets qu’ils connaissent de près puisqu’ils partagent leur quotidien.  Et s’ils se disent Anarchistes, c’est « pour mieux combattre la corruption, et si leurs vêtements sont sales, c’est pour mieux symboliser le linge sale des hommes politiques« .

Finalement, peut-être devrions-nous aussi endosser notre « costume Punk » afin de crier aux politiques et à tous ceux qui pensent avoir le bon costume (trois pièces) que l’habit ne fait pas le moine, bien au contraire !

Alors pour continuer à rêver et à croire qu’il y aura toujours des révoltés, voici un hommage-cadeau, Ferré-Cantat !

Noir Désir – Des armesImage de prévisualisation YouTube

« Des armes » est un poème de Léo Ferré tiré d’une œuvre inédite plus importante, écrite après-Mai 68 et intitulée « Lamentations devant la porte de Sorbonne ». Publié en 1969 dans le numéro 5 de la Revue anarchiste La Rue, Des armes ne fut jamais mis en musique par Ferré, bien qu’il l’ait envisagé. Voilà Noir Désir l’a fait. Un miracle.

JOAN BAEZ ~ The Partisan ~

Image de prévisualisation YouTube

N’oubliez pas de prendre soin de vos oreilles, de rester brancher sur Blog-zik et aussi, aussi, de vivre libres !

Krol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud