Power to The People, Tokyo Sex Destruction is on tour

img_1495

Le propos est clair : « fucked up! peace is a mass media invention…Against the social pressure…Violent revolution… We’re gonna see them murdered…RJ.Sinclair »

Tokyo Sex Destruction est un groupe de Vilanova, région de Barcelone, (Espagne) fan du MC5 et de Sly & the Family Stone.
Depuis 2003 et son premier album, « Le Red Soul Communittee », Tokyo Sex Destruction prône la révolution par le garage et la soul. Après le dernier album en date, Sagittarius et un remaniement de line-up, ils ont repris la route et enflamment toutes les scènes d’Europe. »

Repérés par John Sinclair, producteur de MC5 de l’époque Kick out the Jams les catalans nerveux nourris de punk et soul assurerent dès leurs débuts les premières parties de leur groupe favori en 2004 à l’occasion d’une tournée européenne.

img_1490
TSD a, depuis 2002, sorti 5 albums et continue d’écumer toutes les scènes rock et autres festivals de la planète, électrisant les foules à chacun de leur passage.
Leur power soul punk vous prend dès les premières notes, et le principal symptôme est ce petit battement de pied caractéristique, qui vous parcours l’échine au fur et à mesure qu’ils envoient la set list, jusqu’à ce que l’engouement géneral vous gagne, transformant la foule en dancing mod soul géant.
Façon Northern vénère…
Enfin, façon de parler, ils sont catalans, donc je dirai Soul Punk salut y Força al canut.

img_1496

Sagittarius, leur dernier album déploie l’énergie des débuts, et renoue avec leur mytique Le Red Soul Comunnitte augmentée d’une expérience scénique acquise tout au long des tournées, enragées, de celles qui se soldent par une multitude de godasses fichues et de gorges irritées teintées de rouge vif.

Toutes les influences musicales du groupes sont ici concentrées, soul sensuelle, psyché hypnotique, rock’n’roll Stooges/MC5… Bref, un concentré de bon goût, qui destine l’album à être un des plus importants de la carrière de TSD.

La puissance et l’énergie de ce combo supersonique est dûe au charismatique chanteur à la voix grave et éraillée, mais juste, malgré les soubresauts du grand homme brun au costard noir.
Si l’album renoue avec ses débuts, il n’en est pas moins totalement novateur et mature, signe que les crises que le groupe a traversé (doutes quant au devenir du groupe, changement de line-up…) ne l’auront pas anéanti, tout au contraire « un phénix renait de ses cendres ».

img_1492
TSD reprend la route des concerts, tournée organisée par les Rochelais Tornado Prod dont le propos est de partager leur passion pour la musique, « en soutenant les groupes qu’ils affectionnent par le biais d’une diffusion adaptée, en organisant concerts et tournées, notamment dans notre bonne ville de La Rock Hell, mais pas que. Leur expérience acquise au fil des années, un réseau en développement constant leur permet  » de bien cerner les réalités et problématiques des milieux « underground » et des « musiques actuelles », et de prendre conscience que derrière des moyens humains/techniques/financiers différents, ce sont souvent les mêmes passionnés qui sont au coeur de l’action et qui comme nous sont dans une envie de défendre la musique « indépendante ». »

www.tornadoprod.com

Tokyo Sex Destruction se produiront le 15 novembre au Mars à Angoulême, mais aussi et surtout le jeudi 17 novembre à l’Aïon à la Rochelle.

En un mot comme en cent je ne saurais que trop vous recommander with my heart and soul d’y aller, pour au moins ces raisons : TSD ça fout la patate, c’est vachement bien, l’appellation Bio du bar le Aïon n’altère en rien la diffusion de bon son grâce entre autre au dévouement de Tornado Prod pour que notre bonne ville reste underground.
Et les copains d’ailleurs, courrez-y un rock club ne vit que grâce à ses spectateurs.

Un grand merci à Stevo Tornado de suivre blog-zik.com

Rappel des dates et lieux
11.11
JAS’ROD MARSEILLE
12.11
Le Bucephale DRAGUIGNAN
13.11
Derrière l’Usine CASTELFRANC
14.11
Le Doggo, LIMOGES
15.11
Le Mars, ANGOULEME
16.11
Le Galion, LORIENT
17.11
Aion Bar, LA ROCHELLE
18.11
Le Magneto, BAYONNE
19.11
Cafe Music, MONT DE MARSAN
20.11
Secret Place, ST JEAN DE VEDA

Ne vivez pas sans musique.
Bea.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud