Matériel pour DJ : des astuces pour le choisir

Parmi les inconditionnels de musique électronique, il n’y a pas que des festivaliers qui font la fête jusqu’au bout de la nuit. On trouve aussi des personnes dotées d’une véritable sensibilité musicale, qui peuvent aussi s’exprimer comme les DJ les plus emblématiques. Vous avez envie de vous lancer et de commencer à mixer ? Ce guide n’a pas vocation à être exhaustif, mais il vous apporte un éclairage sur les principaux équipements de DJ que vous pourriez adopter.

Les tables de mixage

Un modèle robuste

La table de mixage désigne comme son nom l’indique un instrument permettant de procéder au mixage de plusieurs sources musicales, susceptibles d’émaner d’un micro, d’un piano, d’une guitare et bien entendu d’un ordinateur. Cet équipement donne la possibilité de mélanger leurs sons et d’y adjoindre divers effets, afin de rediriger le tout vers une sortie unique. Si vous avez pour objectif de vous équiper d’une table de mixage de DJ digne de ce nom, vous devez tout d’abord tenir compte de sa résistance, il serait malheureux d’investir dans un système trop fragile. De préférence, ses boutons seront suffisamment espacés et fermement fixés au support, par ailleurs son fadeur ne doit occasionner aucun souffle ni bruit suspect.

Les possibilités offertes par la console

Un DJ néophyte créatif a forcément besoin de laisser libre cours à son imagination musicale, un pratiquant un peu plus expérimenté souhaitera également avoir plusieurs cordes à son arc, il est donc préférable de se diriger vers une table de mixage qui propose toutes les fonctionnalités basiques (PFL, potentiomètres, fadeurs…). Pour déterminer le modèle à la hauteur de vos attentes, nous vous suggérons de lister les appareils que vous aimeriez lui associer (instruments, voix, ordinateur, etc.). Ainsi, le nombre et le type d’entrées vont forcément compter dans votre choix final. Si vous êtes en quête d’un matériel caractérisé par sa polyvalence, les consoles numériques seront préférées au détriment des tables de mixage analogiques.

Les logiciels de composition musicale

Des difficultés à opter pour un logiciel plutôt qu’un autre ? Si la composition musicale vous donne particulièrement envie, vous allez pouvoir démontrer votre talent et enregistrer vos morceaux avec ces logiciels. La sélection d’un logiciel de DJ avec séquenceur est à privilégier.

Les éditeurs distribuent plusieurs types d’outils numériques, comme les logiciels open source, les logiciels sous licence propriétaire et les logiciels DJ hybrides, actualisés régulièrement et généralement mis à disposition au moyen d’un abonnement. Les produits sous licence propriétaire montrent rapidement leurs limites dans la mesure ils ne disposent pas d’un grand nombre de fonctionnalités et coûtent souvent plus cher.

Un outil pour composer même en déplacement ?

Attention à ne pas foncer tête baissée vers un logiciel recommandé par un ami ou un internaute qui l’a immédiatement adopté sans avoir forcément d’éléments de comparaison. Il est plus judicieux de bien analyser quelques critères pour déterminer la solution qui vous convient pleinement. La première caractéristique qui importe à nos yeux est l’interface du logiciel, cette dernière ne doit pas vous rebuter, mais accompagner vos premières sensations !

La transition est toute faite pour évoquer un autre critère important à savoir, la prise en main. Les débutants se tournent à raison vers les séquenceurs open source et les logiciels grand public, les DJ qui ont de la bouteille quant à eux peuvent succomber aux logiciels DJ pro. Et si vous n’envisagez pas de partir en week-end ou en vacances sans pouvoir y créer de nouveaux morceaux, adoptez un outil compatible avec le système d’exploitation de votre smartphone / tablette (iOS ou Android).

Les enceintes de sonorisation

Il existe un grand nombre d’enceintes à destination des mélomanes et notamment des DJ. Cela étant, il est aussi évident qu’elles ne sont pas toutes adaptées à tous les usages. Pour vous adonner à cette passion à votre domicile, une paire d’enceintes de monitoring 5 pouces est suffisante. L’une de leurs particularités est la neutralité du son restitué, en plus de la qualité sonore, l’importance de l’angle d’ouverture et les options de connectivité sont d’autres points à prendre en considération.

Deux grands fabricants

Si vous comptez faire danser vos amis et vous produire dans différents endroits ces prochains mois, vous devrez acheter votre propre système. Les enceintes actives constituent la solution la plus pratique pour sonoriser un grand espace, elles ont l’atout de pouvoir être branchées directement sur une prise de courant et sont munies d’un ampli.

Parmi les aspects qui distinguent les modèles de ce type, il y a la puissance exprimée en Watt ainsi qu’en RMS – d’une importance considérable pour une utilisation en extérieur – ainsi que la capacité de la batterie. Yamaha avec sa gamme DSR et Pioneer sont assurément deux fabricants incontournables dans ce domaine. Pour terminer, jetez un œil aux accessoires auxquels vous pourriez avoir recours (plateaux à roulettes pour le transport, protections, supports isolants…).

Le casque DJ

Que vous vous initiez à l’enthousiasmante pratique du mix ou que vous désiriez améliorer votre matériel actuel, vous n’avez que l’embarras du choix tant l’offre en matière de casques est prolifique. Mais encore faut-il sélectionner le modèle qui vous garantit une bonne expérience sonore ! En premier lieu, vous pouvez trancher entre un casque DJ de type ouvert et un périphérique dit fermé. Indéniablement, si les premiers offrent un son de qualité, ils laissent l’air s’infiltrer de par leur conception, mais ne s’illustrent pas par leurs capacités isolantes. Vous avez intérêt à leur préférer les casques fermés, qui vous immergent littéralement dans votre playlist et vous mettent dans les meilleures dispositions pour mixer.

Ensuite, concernant la qualité du son restitué par le casque, nous vous conseillons de vous orienter vers un modèle qui a la faculté de mettre véritablement en avant les basses. Pour ce faire, laissez de côté les casques dont les transducteurs sont inférieurs à 40 mm. Assurez-vous également que le produit que vous allez choisir livre bien une réponse en fréquence de 20 Hz à 20 000 Hz, ainsi tous les sons pourront être perçus !

Attention à la qualité du casque, son arceau idéalement très flexible devra être associé à des écouteurs très mobiles. Enfin, vous seriez bien avisé de choisir un casque de DJ dont le câble s’étire sur plus de 2 mètres, vous offrant ainsi une grande liberté de mouvement.

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. Coucou,
    C’est très intéressant tout cela. Je connais un ami qui souhaite se lancer dans ce domaine, je vais lui en parler. Merci pour ces écrits et à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud