« Locomotive breath » de Jethro Tull : flûte traversière et rock, ben ça l’fait !

Pendant les soirées de réveillons, on entend de bien drôles de trucs et parfois, malgré les vapeurs éthérées, un son, venant des enceintes d’une chaîne fatiguée de tourner depuis des heures, vous parvient malgré le bruit de 12 coups de minuit. Et là, tout de suite, vous vous dites : « Putain, c’est quoi cette chanson ? J’adore ». Et votre corps se déhanche frénétiquement sur cette chanson que vous ne connaissiez pas 18 secondes avant. Place à la folie de Jethro Tull.

Continuer la lecture